Kidult offre à Philipp Plein un ravalement de façade gratuit (et une leçon en subversion)

Après Martin Margiela, Marc Jacobs ou encore Chanel, le street-artist Kidult a encore dédicacé la vitrine d’une boutique de mode. Et cette fois-ci, c’est le designer allemand Philipp Plein qui en a fait les frais.

Le street-activiste Kidult a de nouveau "vandalisé" la vitrine d’un prestigieux magasin, et cette fois-ci, c’est le flagship store Philipp Plein, situé rue Rivoli à Paris, qui a été en ligne de mire. Cette action répond à la récente collaboration (relativement laide, soit dit en passant) entre le designer Philipp Plein et le graffeur Alec Monopoly, sortie en novembre dernier.

Kidult s’est réapproprié la vitrine à sa façon, en graffant le très cinglant slogan "$ is the new religion", soit "l’argent est la nouvelle religion". On retrouve également l’emblématique Mr. Monopoly en train d’uriner allègrement sur ladite façade. Son urine prend la forme du fameux $, peint en vert fluo, faisant ainsi référence à Alec Monopoly "qui utilise le Rich Uncle Pennybags comme signature", tel que le précise Hypebeast.

Face à cela, le designer allemand a décidé de retourner la situation, en repostant – après avoir pris le soin de retirer Mr. Monopoly de sa façade – le graff sur son compte Instagram. Ce dernier va encore plus loin en remerciant directement "Paris Graffiti Gang" pour avoir rendu sa vitrine "plus cool".

L’année dernière, Kidult avait placardé les rues des plus grandes villes telles que New York, Paris et Tokyo d’affiches de Trump vêtu d’un tee-shirt Supreme. Qui sera sa prochaine proie ? 2018 nous le dira très certainement…