Les 3 choses à retenir de la Keynote Apple, cuvée 2018

Comme chaque année, la grand-messe de Cupertino a rameuté ses fidèles pour leur offrir la dernière mise à jour en termes de solutionnisme technologique. Résumé.

Crédit photos : Apple Store

  • 1. L’Apple Watch Series 4, un service hospitalier au poignet

On attendait quelques nouveautés autour de la montre connectée qu’Apple essaie tant bien que mal de nous vendre depuis des années, et l’entreprise a répondu présent avec l’Apple Watch Series 4, la cinquième itération (oui, car la première version n’avait astucieusement pas de numéro) de la "montre-connectée-à-tout-faire".

Un écran qui rogne toujours plus sur les marges, une finition alu, quelques millimètres supplémentaires que les précédentes versions, l’Apple Watch Series 4 s’impose comme un signe extérieur de richesse toujours plus visible.

Côté applications, c’est la révolution. La montre est capable de détecter quand vous tombez. Ne riez pas, Apple explique qu’un tel hack de l’accéléromètre a nécessité énormément de données et l’identification de "motifs" de chutes. Résultat : la montre sera capable d’anticiper votre chute, d’envoyer une alerte et, si vous restez par terre plus d’une minute, de contacter les secours.

Mieux : l’Apple Watch Series 4 est capable d’écouter votre cœur, de vous envoyer des notifications en cas de rythme cardiaque irrégulier et d’afficher un électrocardiogramme. Le tout, puisque je vous vois sceptiques, en chiffrant vos données perso, évidemment. Le système, approuvé par le régulateur sanitaire américain, est il faut l’avouer impressionnant. Pour vous procurer la future montre préférée des Ehpad, comptez 429 euros minimum.

  • 2. L’iPhone Xsmax, une affaire de taille (et de prix)

On s’en doutait tous au vu des fuites savamment opérées ces dernières semaines, mais Apple a bel et bien présenté un nouvel iPhone, la version Xs – prononcez "tennis", pas "excess"–, présenté (comme de coutume) comme "le plus puissant iPhone jamais conçu".

Verre antichoc, coque résistante à tous les liquides (on attend les volontaires pour le prouver), et surtout des dimensions d’écran d’un gigantisme inégalé : 6,5 pouces pour la version Xsmax – rappelez-vous, on dit "tennismax". Pensez à vous fournir des jeans baggy, ou à vous balader avec une banane à la taille. Le téléphone portable est mort, vive la tablette multifonctions qui permet aussi, parfois, de passer des coups de fil.

Côté fonction, en revanche, la bête ne déçoit pas. L’iPhone Xs embarque un processeur à 6 cœurs 50 % plus rapide que ses prédécesseurs pour l’affichage, indique Apple, dans une puce Bionic A12 capable de calculer 5 000 milliards d’opérations par seconde. Et tenez-vous bien, la bête embarque 512 Go de mémoire. C’est à peu près ce que contient votre ordinateur portable. Et c’est d’autant plus étonnant venant d’Apple, qui a toujours été un peu radin avec les disques durs des iPhone.

Des caractéristiques de PC qui se confirment par la présentation de Blades, un jeu mobile qui se déroule dans l’univers Elder Scrolls, prévu à l’automne, dont la démo est bluffante. L’iPhone Xs commence doucement à rivaliser avec des consoles de salon, rien de moins. Encore faut-il trouver un intérêt à jouer sur un écran 6,5 pouces… Ah, et avec l’ARKit d’Apple, prévoyez des parties endiablées de Galaga multijoueurs sur des bornes d’arcade en réalité augmentée (et ça, il faut reconnaître que ça claque).

Côté photo, un traditionnel point fort chez Apple (bien que le Pixel 2 fasse désormais mieux), le Xs embarque un double objectif (infrarouge + RGB)… et le réseau neuronal fait le reste. Combinaisons de photos pour un mode "smart HDR", suppression des yeux rouges (oui, en 2018…), et surtout ajustement en direct de la profondeur de champ, de f/2 à f/16, en direct ou après la prise de la photo.

Ce qui est techniquement hallucinant… même si la majorité d’entre vous s’en fout, puisque vous aimez tous avoir des arrière-plans flous. Apple n’a pas pu s’empêcher de survendre la fonctionnalité en expliquant qu’aucun autre appareil au monde ne le faisait, ce qui a probablement dû donner un ulcère aux ingénieurs de Lytro, désormais partis chez Google.

Pour le reste, l’iPhone Tennis offrira 30 minutes d’autonomie de plus que le précédent (ce qui reste peu), et l’iPhone Tennis Max ira jusqu’à 90 minutes supplémentaires. Oh, la possibilité de mettre deux cartes SIM ou une carte virtuelle eSIM, histoire de rattraper le retard sur à peu près toute la concurrence. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Bref, un Iphone X mis à jour dans une année "S" pour Apple, dont on a du mal à deviner la killer feature qui poussera le commun des mortels à lâcher 1 158 euros (pour le Tennis) et 1 259 euros (pour le Tennis Max). Mille deux cent cinquante-neuf euros. La version 512 Go planera à 1 659 euros.

  • 3. "One more iPhone" : XR, le téléphone des plébéiens

Jamais avare de surprises, la marque à la pomme a fait tressauter tout Cupertino en annonçant l’iPhone XR. D’une taille similaire à l’iPhone 8, le XR – "tennare" – se distingue avec un écran qui s’affranchit toujours plus des bords, propose un écran LCD 6,1 pouces nommé "liquid retina" – un nom qui évoque plutôt un roman de SF de seconde zone qu’une technologie soi-disant révolutionnaire, mais bon… – et surtout, tenez-vous bien, la disparition du bouton Home. Rassurez-vous, vous pourrez toujours déverrouiller votre téléphone en acceptant de vous faire au préalable scanner le visage avec Face ID.

Plus de 3D Touch non plus, mais une "touche haptique" qui permettrait en théorie au téléphone de reconnaître ce que vous voulez faire avec votre index rien qu’en lévitant au-dessus de l’écran. L’iPhone XR sera peut-être "pour le plus grand nombre", mais il embarque la majorité des capacités du Tennis : réseau neuronal, appareil photo ultra-intelligent, mais un seul objectif comparé aux deux du XS.

Pour la batterie, comptez 90 minutes d’autonomie supplémentaires par rapport à l’iPhone 8. Tarif : 859 euros pour 64 Go de mémoire (je ne sais plus s’il faut rire ou pleurer). Tim Cook a pensé à vous, petites gens. Vous pouvez désormais vous offrir, comme les autres, un petit bout de Silicon Valley. Ne le sortez pas trop en public non plus, ça fera mauvais genre au milieu de ces forêts d’iPhone XSmax à 1 259 euros.

Science, tech, culture numérique et galéjades. Internet est mon église.