L’interview écolo de Mélanie Laurent et Cyril Dion

L'actrice-réalisatrice Mélanie Laurent et l'auteur-réalisateur Cyril Dion signent le film-documentaire Demain, dans les salles le 2 décembre. Pour montrer que partout dans le monde, des solutions existent pour résoudre les crises écologiques, économiques et sociales. Interview green !

Suite à la publication d’une étude très sérieuse qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter.

Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

Affiche du film Demain

Konbini | Quel a été votre déclic écolo ?

Mélanie Laurent | Le collège où j'ai effectué une partie de ma scolarité – Decroly à Vincennes – ressemble beaucoup à l’école en Finlande que l’on filme dans le documentaire. On n’avait pas de notes, on tutoyait les profs, on partait en classe verte chaque année. Quand certains élèves n’avaient pas d’argent, on se cotisait tous pour que tout le monde puisse partir et on apprenait à se respecter, à ne pas trop se juger et à vivre ensemble. Donc ce que l’on explique dans le film je l’ai vécu à la maison et à l’école, ce qui est fondamental.

Cyril Dion | Moi c’est ma mère : elle nous faisait super chier quand on était gamins en nous emmenant dans des magasins diététiques. On mangeait des steaks de graines et mon père était désespéré… Mais petit à petit ça m’a amené à m’intéresser à la santé, en particulier lorsque j’ai eu des problèmes de santé que je n’arrivais pas à soigner avec la médecine classique.

Alors j’ai commencé à m’intéresser à la médecine naturelle qui nous apprend que tout est lié, qu'il faut s’arrêter de prendre des médicaments et comprendre comment tout cela marche. Et petit à petit je me suis rendu compte que c’était un peu pareil pour le reste, l’agriculture et la société en général. On ne peut pas tout le temps se préoccuper des symptômes sans remonter aux causes et donc ça m’a amené à l’écologie.

Quel est le message le plus écolo de votre film ?

Mélanie Laurent | "On a tous le pouvoir de changer le monde, ensemble, demain".

Cyril Dion | L’écologie c’est : "Il faut que chaque chose soit à sa bonne place pour que le système fonctionne bien". Donc le message le plus écolo du film c’est : "Il faut trouver sa place, donc trouver le truc pour lequel on a le plus de talent, qui nous passionne le plus dans la vie et le faire". Et comme ça, on peut espérer que la société ira mieux.

Quel geste écolo est à la portée de tout le monde ?

Mélanie Laurent | Arrêter de manger de la viande.

Cyril Dion | On est devenus végétariens tous les deux après le film.

Un geste pas du tout écolo que vous continuez à faire quand même ?

Cyril Dion | On continue malheureusement à prendre l’avion ou la voiture plus que de raison. Pour des raisons promotionnelles et professionnelles, mais quand même…

Mélanie Laurent | Pareil. La différence c’est que l’on ne peut pas voyager sans avion pour des longues distances. Mais je fais confiance à la technologie, même si ça me fait peur, pour nous faire des avions solaires. Il est temps que la technologie nous permette ces inventions.

Quelle est votre icône écolo ?

Mélanie Laurent | Cyril Dion !... et Céline Dion (et pourtant il n’y a aucun lien !).

Cyril Dion | J’adore Rob Hopkins [enseignant en permaculture et créateur du mouvement des villes en transition] que l’on a filmé. Il n’est pas là pour nous plomber le moral ou à nous faire culpabiliser mais il sait nous faire rire comme seuls les Anglais savent nous faire rire.

Votre citation écolo préférée ?

Mélanie Laurent | "Il ne faut obéir qu’aux lois de l’humain et de la nature" de Vandana Shiva [écologiste, écrivain et féministe indienne, prix Nobel alternatif en 1993].

Cyril Dion | "Montrer l’exemple n’est pas la meilleure façon de convaincre, c’est la seule" de Gandhi. Les Anglo-Saxons disent aussi "Walk your talk" ["Tenez vos promesses"]. Si tout le monde faisait ça ce serait bien.