En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

hygge

Le "hygge", la philosophie danoise du bonheur, est la tendance de l'hiver

Il est grand temps que vous sachiez ce qu’est le hygge car cet état d’esprit danois s’apprête à débouler en France. Dix livres en anglais ont déjà été publiés sur le sujet et il y en a pratiquement autant à venir en 2017. On vous dit tout de cette notion de bien-être nordique qui va vous aider à passer l’hiver.

Une photo publiée par Hygge (@hygge_blog) le


"Hygge" est un mot danois difficile à prononcer (hu-gueu) et encore plus à traduire. C’est un état d’esprit qui encourage les Danois à se réunir dans une ambiance chaleureuse pour partager un bon moment ensemble. Un concept scandinave qui prône les vertus d'un confort simple et chaleureux.

Nous avons beaucoup à apprendre des Danois qui sont les grands gagnants du classement des pays les plus heureux au monde depuis 1973. Pour Meik Wiking, directeur de l'Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague et auteur du Livre du hygge, "ce concept de l’être ensemble prodigue relaxation, confort et sécurité."


Des sentiments précieux après les années difficiles et les événements douloureux que les Français ont traversé. Même si le hygge n’est pas la solution à tous nos problèmes, il est tout de même intéressant de se pencher sur ce phénomène.

Pour lutter contre le manque de luminosité, le froid et la morosité de l’hiver, qui est interminable chez eux, les Danois misent sur une vie sociale active. En revanche, ils privilégient les soirées "à la maison" entre amis ou en famille, pour un dîner ou juste pour boire un verre. Pendant que nous autres, Parisiens ou habitants des villes, sommes en train de siroter une bière ou un cocktail durant l’happy hour dans un bar, ou en train de cloper sous la pluie, eux se reçoivent chez eux, oklm.

Home sweet home

Justement, le "chez soi" est un élément-clé pour pratiquer le hygge. Camilla Schousboe est la fondatrice de Nordkraft, un concept store dédié au design danois, rue Lucien Sampaix à Paris. Pour elle, le hygge est une philosophie de vie. "Au même titre que la nourriture et la mode en France, le design et la décoration font partie de l’ADN du Danemark. Pour les Danois, il est important d’avoir un chez soi agréable à vivre car ils y passent tout leur temps", explique-t-elle. Comme un rituel, le hygge se manifeste par des réflexes naturels. "À la maison, on allume systématiquement des bougies partout, c’est obligatoire ! Il y a aussi toujours un plaid ou une couverture sur le canapé."


En ce qui concerne le mobilier, les Danois privilégient des matières naturelles, des essences de bois clair qu’ils associent à du blanc ou des couleurs sobres pour un style minimaliste. Ils multiplient également les sources de lumière avec des lampes à l'éclairage doux et modulable. "Mais, il ne suffit pas d’allumer une bougie pour se sentir bien", prévient Camilla. Selon elle, le hygge est avant tout un état d’esprit, "une notion ancrée dans notre manière de vivre".

Happy therapy

Il est donc important de rappeler quelques-unes des notions d’éducation et de savoir-vivre qui donnent à chaque Danois la possibilité d’être heureux. Malene Rydahl, auteure de l'ouvrage Heureux comme un Danois, paru en mai 2016 explique : "La société danoise offre les meilleures chances pour consolider une base saine sur laquelle construire notre propre bonheur."

Il s’agit d’une société basée sur l’égalité, la solidarité, la tolérance, la confiance et la liberté. "Le système éducatif danois pousse les enfants à se développer et se diriger naturellement vers ce qu’ils aiment et non vers ce que l’on attend d’eux", ajoute-t-elle.

Une photo publiée par @nikitabrienza le


Il est vrai que le système est irréprochable ou presque : pas de corruption ni de fraude, une éducation gratuite et même accompagnée d’une bourse pour chaque étudiant, l'égalité des sexes... Même si le taux de suicide est assez haut (11,9 pour 100 000 personnes en 2006) ainsi que la consommation d’antidépresseurs, les Danois peuvent se vanter d’avoir un pays Safe & Fair et une belle qualité de vie. Une des clés fondamentales du bonheur danois, c’est la solidarité et l’unité.

Pour un Danois, le bonheur ne vaut que s’il est partagé par tous. Le mot hygge serait alors une expression de leur unité, un sentiment d’appartenance à une grande maison.


"Les Français ont un potentiel bonheur extraordinaire", assure Malene Rydahl. C’est vrai que nous sommes généralement de bons vivants qui prenons plaisir à boire et à manger tout en débattant pendant des heures sur les grands et petits sujets de la vie. En revanche, prendre le temps, gérer et évacuer son stress ou tout simplement s’écouter, c’est tout de suite moins évident.

"Les Français ont toujours peur de passer à côté de quelque chose, de rater un événement et souvent, ils se forcent à sortir. Pour les Danois, ce n’est pas une honte de ne rien faire et de rester chez soi même un samedi soir !", explique Camilla Schousboe expatriée à Paris depuis 6 ans et qui partage sa vie avec un Français. "Mon mec me propose souvent de 'faire un peu de hygge' chez nous avant de sortir par exemple, c’est devenu naturel pour lui." Comme quoi, c’est aussi à notre portée !

Vis ma vie hygge

Maintenant, voici quelques exemples et idées de moments hygge à partager et à mettre en pratique. Avec l’arrivée de l’hiver, hibernez, mais à plusieurs ! Invitez vos amis à la maison pour partager un plat réconfortant ou pour une séance de "comfort movie". Une journée hygge : rester au chaud, sous la couette, et entendre la pluie tomber dehors, prendre un long bain, faire des jeux de cartes ou de société, lire un bon bouquin, un magazine ou une BD. Prendre le temps de faire les choses par vous-même, une recette jamais testée, une bougie DIY, entretenir ses plantes vertes…

La magie du hygge, c'est son accessibilité et sa simplicité. Lâchez votre téléphone, et faites plutôt brûler des bougies parfumées. Les Danois en sont d’ailleurs les plus grands consommateurs au monde avec six kilos de cire par habitant et par an. Et ils sont nombreux à s’éclairer uniquement à la bougie chez eux.

Une photo publiée par Hygge Tea (@hyggetea) le



Mais nous ne sommes pas totalement dupes, il s'agit évidemment simplement d'un nouveau buzzword pour nous vendre les mérites du cocooning, un terme devenu ringard et nous faire consommer des bougies par milliers.

Bien qu'on se rende compte de la supercherie marketing, finalement, la tendance hygge nous encourage à glander en pyjama devant une série sans culpabiliser et après tout, on aime plutôt bien cette idée ! Tout le monde va se la raconter avec ce hashtag sur Instagram, comme si c'était une nouveauté. Au moins, vous pourrez vous vanter d’en avoir déjà entendu parler.