Gucci poursuit Forever 21 en justice pour plagiat, et ça nous fait bien marrer

Pour changer.

(© Forever 21)

Ce n’est pas la première fois que Forever 21 s’attire les foudres de la sphère mode. En effet, dernièrement, la marque américaine faisait jaser la presse après avoir repris (sans aucune autorisation) une photo de Tupac, et plagié tranquillement l’album The Life of Pablo de Kanye West sur certaines de ses pièces.

Des rappels à l’ordre qui, semble-t-il, n’aient pas servi de leçon à Forever 21, car cette fois-ci, c’est le légendaire label de luxe Gucci qui s’en prend à la marque. Au cœur de cette bataille, ce sont les emblématiques "Gucci Stripes", et certains motifs qui font débat. Et certes, il y a de quoi.

Selon Fashionista, les premiers avertissements ont été donnés en décembre dernier. Depuis, Forever 21 semble jouer les victimes car elle aurait, elle aussi, déposé une plainte en juin dernier contre Gucci. La marque n’a en effet pas perdu de temps et s’est empressée d’assurer sa protection juridique contre la menace qui planait au-dessus d’elle. Elle clame que "Forever 21 ne porte absolument pas atteinte à Gucci", ajoutant que :

"Les plaintes enregistrées par Gucci concernant ce différend devraient être annulées. Les demandes de suspens de Gucci ne doivent pas être enregistrées. Ce débat doit faire appel à un jugement", comme le rapporte Highsnobiety.

Un peu louche de contre-attaquer en portant plainte si l’on n’a rien à se reprocher, non ? Depuis, Business of Fashion nous rapporte que Gucci aurait intenté un procès contre Forever 21 depuis ce mardi 8 août. Il serait établi aux États-Unis, dans le Central District de Californie. L’ironie du sort, c’est que la marque Gucci était elle-même accusée de plagiat en juin dernier. C’est un peu l’hôpital qui se moque de la charité, non ?

À lire -> Quand Gucci plagie Dapper Dan, le créateur phare de la mode hip-hop des 80’s