En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Cette websérie documentaire nous montre le visage des victimes du ghosting

Vous avez bien de la chance si vous n'avez aucune idée de ce que veut dire "se faire ghoster". Félicitations, vous avez échappé à l'un des fléaux de notre époque !

Se faire ghoster veut littéralement dire "se faire fantômer". Quelqu’un vous "ghoste" quand il ne répond plus à vos mails, textos ou appels. Vous vous faites ghoster quand votre date a décidé de vous ignorer pour le restant de votre existence et de disparaître de la circulation sans vous donner de préavis. C'est l'art de la rupture 2.0, la finalité de beaucoup de rencards Tinder.

La bonne nouvelle dans tout ça, c'est que vous n'êtes pas tout seul à vivre cette situation. Une nouvelle web série documentaire se concentre sur ce sujet. Ghosted the show filme des personnes qui rappellent les gens qui les ont ghostées à la suite d'un date ou d'une relation. Ils prennent leur courage à deux mains et leur demandent enfin ce qu'on se demande tous lorsqu'on se fait jeter :  "Pourquoi ? Mais qu'est-ce que j'ai fait ?"

Effectivement, quand on se fait ghoster, on a tendance à se demander à quel moment ça a foiré pour l'autre et on aimerait bien parfois avoir la réponse. Conçue par deux réalisatrices, Alex Budman et Molly Teitelbaum, l'idée de cette websérie est apparue quand, il y a environ deux ans, Alex a lancé un challenge à Molly en lui demandant " T'es cap' de rappeler les mecs qui ne t'ont jamais rappelée ?" Challenge que Molly a relevé (voir la vidéo ci-dessous) et qu'Alex a filmé. Le concept était lancé !

Si vous aussi vous avez envie de tenter l'expérience, vous pouvez proposer votre histoire de "ghosting" aux deux réalisatrices, ici.

Rédactrice en chef adjointe.
Mode, art, culture web, kitsch, paillettes et licornes.