En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

#PremierHarcèlement, le hashtag qui dénonce le harcèlement de rue

Sur Twitter, un nouveau mot-clé vient de devenir viral : #FirstHarassed, grâce auquel les femmes racontent leur première expérience de harcèlement. Des violences sexistes qui surviennent terriblement tôt.

J'ai été harcelée pour la première fois à 11 ans par un groupe de pompiers, qui nous ont dit à ma mère et moi qu'ils ne savaient pas de laquelle ils avaient le plus envie.

Charmant. Des témoignages fleuris comme celui-ci essaiment sur Twitter depuis quelques jours, regroupés sous le mot-clé #firstharassed ("harcelée pour la première fois"), signale Hunger TV

C'est l'utilisatrice Mikki Kendall qui a utilisé ce mot-dièse pour la première fois, jeudi 28 mai.

J'avais dix ans la première fois que j'ai été harcelée et c'était un homme beaucoup plus âgé. Combien d'entre nous ont été harcelées par des adultes ?

Le hashtag est rapidement devenu un phénomène viral, de plus en plus de femmes se décidant à confier la première fois qu'elles ont été harcelées sexuellement : viol, remarques déplacées, sifflets dans la rue... Et à la lecture de tous ces témoignages, difficile de savoir ce qui est le plus choquant : le nombre de témoignages, l'identité des harceleurs (parfois des proches), la nature du harcèlement ou l'âge, souvent très jeune, des victimes au moment des faits.

J'ai été harcelée pour la première fois à environ 12 ans, un homme plus vieux (autour de 30 ans) insistait pour que je lui donne mon numéro alors que je rentrais chez moi.

J'avais neuf ans, mon cousin adolescent et moi étions dans la cave de ma grand-mère. Il ne touchait jamais sa copine alors il m'a utilisée. #firstharassed

J'ai été harcelée pour la première fois à 11 ans par un homme qui parlait de mon cul (un gros mot !) et mes cheveux. Il m'a suivie de l'épicerie jusqu'à chez moi.

J'ai été harcelée pour la première fois sur un bateau de croisière par un cuisinier d'âge moyen. Il a demandé à un autre enfant de m'attirer dans sa cabine. J'avais dix ans.

Une majorité de victimes mineures

Le succès de #FirstHarassed montre que le harcèlement sexuel ne se limite pas aux femmes adultes. Une étude de l'université Cornell publiée en mai 2015, menée dans plusieurs dizaines de pays et relayée par le Huffington Post, montre que la majorité des femmes subissent le harcèlement sexuel avant leur majorité.

L'infographie basée sur cette étude révèle quelques chiffres édifiants à l'appui. Ainsi, 76% des Françaises confient avoir été suivies en 2014, 81,5% des Européennes ont été harcelées avant l'âge de 17 ans, et la moitié des femmes dans 22 pays différents ont été victimes d'attouchements. Les victimes témoignant via le hashtag #FirstHarassed ne représentent donc qu'une goutte d'eau dans un océan de silence.

Hip-hop, société, gaming et japoniaiseries. All black everything.