En trois semaines, le bitcoin est passé de 5 000 à 7 000 dollars

shares

La spéculation atteint maintenant des sommets inédits.

(© Ted Soqui/Corbis via Getty Images)

Rien ne semble arrêter la plus célèbre des cryptomonnaies. Le jeudi 2 novembre, le bitcoin dépassait pour la première fois les 7 000 dollars (environ 6 000 euros). Pourquoi tout le monde en parle ? Parce que ça va de plus en plus vite. Le bitcoin n’a franchi qu’il y a à peine cinq jours le seuil des 6 000 dollars (environ 5 170 euros). Il n’avait dépassé celui des 5 000 qu’il y a trois semaines. Autant dire une éternité.

Que faut-il retenir de cet emballement ? Que le bitcoin est clairement en train de devenir un outil spéculatif. C’est par exemple l’avis tout récent de Tidjane Thiam, directeur général de Credit Suisse. Et qui dit spéculation, dit risque : nombreux sont les signes qui annoncent l’explosion d’une bulle.

Pour mémoire, le bitcoin est né en 2009. Cette cryptomonnaie permet de faire des transactions sécurisées et anonymes sans la moindre instance régulatrice : dans le monde entier, des serveurs informatiques appartenant à des entreprises ou des particuliers s’en occupent.

Alors qu’elles semblent être de plus en plus lorgnées par les particuliers, les commerçants, les entreprises et, dans une moindre mesure, par les institutions financières, les cryptomonnaies suscitent encore largement la méfiance des banques centrales et des gouvernements qui, à l’instar de la Russie ou de la Chine, engagent des mesures restrictives contre le bitcoin.

Évolution du bitcoin sur les trois dernières semaines. Nous constatons une phase finale pleine d’éloquence. (© Coindesk)