En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

En images : les tatouages pop et écarlates du Barcelonais Uve

Les tatouages de cet artiste catalan sont minimalistes, expressifs et carrément classes.

Notre monde a aboli les frontières entre l’art et la pop culture. Les deux domaines se nourrissent l’un de l’autre et offrent aux artistes tout un champ de possibilités. Uve fait partie de ces artistes qui créent des ponts entre différentes disciplines artistiques.

Tatoueur depuis huit ans, Uve vient à l’origine du monde de la bande dessinée et des dessins animés. Cet artiste qui pratique depuis le salon Ondo Tattoo, à Barcelone, nous a expliqué ses motivations :

"J’aime expérimenter et éviter les normes. Je ne crois pas avoir de direction artistique. Ou peut-être que si ? Je ne sais pas. Peut-être que demain, je penserai les choses différemment."

On retrouve cette approche détendue dans le travail d’Uve. Ses tatouages attirent l’œil immédiatement avec leurs contrastes forts, entre rouge intense et noir profond.

C’est en essayant de réduire le dessin à son strict nécessaire qu’il a découvert cette esthétique :

"C’est une question de réduction. J’ai commencé à enlever de plus en plus d’éléments et le dessin fonctionnait encore. J’ai enlevé des couleurs, des détails, des lignes et boum ! C’est venu comme ça. Et j’aime bien quand c’est bizarre."

Comme on s’en doutait, la plupart de ses influences viennent de son goût pour la bande dessinée et l’illustration. Uve cite Tartakovsky, Bruce Timm, Hideshi Hino, Will Sweeney et les classiques comme Jack Kirby comme sources d’inspiration. Il rend aussi hommage à des dessins animés d’aujourd’hui, comme Rick and Morty, BoJack Horseman et Adventure Time.

"J’adore avoir une conversation sur la bédé ou les films de science-fiction avec mes clients pendant que je les tatoue !"

Uve se dit heureux du lien fort qui existe entre pop culture et tatouage. Toutefois, il note une différence entre les deux mondes : "Le tatouage est éphémère et fuyant. On emprunte à la pop culture, mais on ne peut pas faire partie de la pop culture, parce que la nature du tatouage est d’être périssable tandis que la pop culture perdure."

Suivez Uve sur Instagram et découvrez son travail ci-dessous:

A post shared by UVE (@uve_tattoo) on

A post shared by UVE (@uve_tattoo) on

À lire -> Entrez dans l’univers chimérique et coloré des tatouages de Martyna Popiel

Writer for tattoo and art related medias, as well as author of crime novels. I live in Paris.