En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Dubaï organisera les premiers Jeux olympiques robotiques en 2017

L'émirat de Dubaï a annoncé l'organisation des premiers Jeux olympiques pour robots, qui auront lieu en décembre 2017 et comprendront neuf épreuves.

© Fox Searchlight Pictures

© Fox Searchlight Pictures

En décembre prochain, à Dubaï, la première édition des World Future Sports Games s'ouvrira. Au programme : deux jours de sport et neuf épreuves, parmi lesquelles la course automobile, le football, le tennis de table,  la natation ou la lutte. Une première mondiale... puisque tous les candidats seront des machines. Les World Future Sports Games sont les premiers Jeux olympiques pour robots, la nouvelle lubie futuriste de l'émirat après l'organisation, les 11 et 12 mars 2016, de la plus grosse course de drones jamais disputée (remportée par un Britannique de 15 ans).

Dans la foulée, les pouvoirs publics de Dubaï ont annoncé la création de la première fédération sportive dédiée aux compétitions robotiques, la World Federation of Future Sport, qui sera chargée de l'organisation et du déroulement des trois jours de compétition, prévus tous les deux ans, en collaboration avec les fédérations de sports robotiques nationales qui bourgeonnent actuellement (y compris en France). L'objectif: faire le pont entre sport, divertissement et innovation technologique, et mettre en place, à terme, un écosystème économique et commercial mondial similaire à celui des grands sports internationaux.

dubai-drone

La course de drones de Dubaï. (© World Drone Prix)

Diversifier son économie

"Ces deux dernières années, les plateformes Drones for Good et AI & Robotics [une sorte de salon de l'innovation, ndlr] ont attiré des milliers de candidats et des centaines d'équipe venues du monde entier pour renforcer la position des Émirats arabes unis dans le domaine de l'innovation mondiale", ont ajouté les dirigeants dubaïotes.

Alors que l'économie du pays repose quasi totalement sur ses ressources pétrolifères fossiles, que le contre-choc pétrolier déstabilise les économies des États du Golfe et que l'émergence des énergies renouvelables s'apprête à modifier radicalement notre consommation de carburant, la stratégie de Dubaï pour diversifier son économie semble plus que jamais passer par la robotique et l'intelligence artificielle. En attendant, rendez-vous en 2017 pour voir des robots s'opposer dans des combats de lutte. Avec l'aval du CIO ?

Science, tech, culture numérique et galéjades. Internet est mon église.