En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Ce dimanche, célébrons les femmes noires au Black Girl Festival à Londres

Un événement ouvert à tou·te·s au programme très prometteur.

Touchées par le discours de l’écrivaine Chimamanda Ngozi Adichie au festival Women of the World, Paula Akpan et Nicole Crentsil se sont senties inspirées par le mouvement Black Girl Magic ("la magie des filles noires") et ont décidé de le célébrer avec la création du Black Girl Festival.

A post shared by blackgirlfest (@blackgirlfest) on

Paula Akpan est la cofondatrice du webzine I’m Tired, qui parle des micro-agressions et des discriminations subies au quotidien par la communauté noire. Nicole Crenstil, quant à elle, a organisé Unmasked Women, une exposition qui permet de mettre en lumière l’expérience des femmes noires britanniques à travers leurs œuvres d’art.

Le Black Girl Festival mêlera des performances artistiques, des ateliers de réflexions et des conférences, qui auront pour but de lutter contre la misogynoir (contraction de "misogynie" et de "noir"). Grâce à une campagne de crowdfunding, l’événement est entièrement gratuit et ouvert à tou·te·s. Dans une interview avec le magazine Dazed, Paula Akpan explique :

"Ce festival est nécessaire parce que les femmes noires britanniques ne sont jamais vraiment célébrées pour ce qu’elles parviennent à faire au quotidien dans ce monde où elles sont déconsidérées.

C’est tellement important de reconnaître les combats qu’elles doivent mener face à la mysoginoir, dans un pays où les gens pensent que le racisme n’existe pas."

L’événement se déroulera ce dimanche 29 octobre, de 10 heures à 23 heures, à Londres. Le programme est entièrement dédié à la place des femmes noires dans la société britannique, et les questions cosmétiques autant que les sujets politiques seront discutés. Parmi les invitées, de nombreuses essayistes, la chercheuse Aisha Ayoade ainsi que des personnalités, comme Kelechi Okafor, ont confirmé leur présence.

Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

(© Black Girl Festival)

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Evil dictator of taste