Un demi-siècle de terrorisme en Europe de l'Ouest résumé en une infographie

Après les attentats de Bruxelles, retour sur une infographie de 2015 qui recense toutes les victimes des attaques terroristes en Europe depuis quarante-cinq ans.

Paris, janvier 2015. Paris, novembre 2015. Bruxelles, mars 2016.  Et puis Madrid, en 2004, et Londres en 2005. Et les autres, tous les autres. Si les derniers mois du calendrier ont été surlignés en rouge par le terrorisme, l'attentat fait malheureusement figure de marronnier en Europe de l'Ouest : de 1970 à 2015, le Vieux Continent n'a été épargné qu'une seule fois, en 1993. Mais cette année-là, la guerre des Balkans assurait l'intérim. Chaque année, depuis un demi-siècle, le terrorisme  emporte des vies, peu importe son prétexte idéologique.

Après les évènements du 13 Novembre,  le portail de statistiques Statista a mis au point, pour le Huffington Post, une infographie qui recense, année après année, le nombre de victimes du terrorisme sur le sol européen. Et si l'optimisme peut paraître déplacé en période de deuil, les chiffres sont implacables : le terrorisme fait de moins en moins de morts sur le continent.

Bien sûr, la dernière décennie résonne des 191 victimes madrilènes et des 52 londoniennes l'années suivante, des 77 morts du carnage d'Anders Breivik en Norvège et, évidemment, d'un 13 novembre encore béant dans nos mémoires. Bien sûr, la France est recroquevillée derrière les sacs de sable de l'état d'urgence et oui, depuis Bruxelles, on s'est surpris à échafauder des scénarios à la Die Hard en prenant le métro.

Peut-être que 2015 a refermé la porte d'une époque de (relative) sécurité sur le territoire européen. Mais comme l'écrit The Economist, qui publie une infographie similaire, "la vie a la capacité de revenir rapidement à la normale". Encore faudra-t-il qu'elle en ait le temps entre deux attaques.

Science, tech, culture numérique et galéjades. Internet est mon église.