En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La collection de livres de sorcellerie de Himmler retrouvée en République tchèque

Longtemps recherchée, une collection de livres sur la sorcellerie volés par Himmler et ses SS a été découverte près de Prague.

grimoire

© Marc Dufresne/iStock

Une collection colossale d'ouvrages occultes assemblée par Heinrich Himmler et la SS a été découverte dans un entrepôt de la Bibliothèque nationale de République tchèque. Constituée des rapines du Troisième Reich, cette collection de plus de 13 000 exemplaires contenait des livres sur la franc-maçonnerie norvégienne, mais surtout de nombreux exemplaires traitant de la sorcellerie en Europe, en particulier au sujet de la persécution des sorcières en Allemagne au Moyen Âge. La découverte a été rendue possible grâce à une collaboration tchéco-norvégienne, financée par l'Union européenne.

Mais que cherchait le criminel de guerre en compulsant ces vieux bouquins ? D'après les universitaires, Heinrich Himmler était en quête de preuves accréditant l'hypothèse selon laquelle les procès intentés en sorcellerie de la période médiévale avaient pour but "la destruction de la race allemande". En d'autres termes, le chef des SS voulait dénicher dans ces vieux livres des traces que l'église romaine luttait contre le peuple germanique. Une preuve de plus qu'il ne tenait pas le christianisme en odeur de sainteté. D'après le Daily Mail, il aurait d'ailleurs découvert que l'un de ses propres ancêtres avait été brûlé vif pour accusation de sorcellerie.

Cette "bibliothèque des sorcières" retrouvée près de Prague aurait dû avoir pour tout destin un aller simple pour le château de Wewelsburg, la citadelle des SS – lieu-même où Himmler avait fondé un ordre de "chevaliers" nazis, sur le modèle des légendes de la Table ronde.

Heinrich Himmler, au centre, en septembre 1940, à Metz (© Bundesarchiv)

Heinrich Himmler, au centre, en septembre 1940, à Metz (© Bundesarchiv)

Les nazis et la mystique

Contrairement à ce que vous pensez peut-être, les liens entre nazisme et sciences occultes sont tout sauf une invention de Steven Spielberg pour Indiana Jones. C'est même très sérieux. Heinrich Himmler, dignitaire nazi fanatique, était également un fervent mystique qui encouragea ces recherches et en fut même cadre.

De nombreux documents prouvent qu'il a souhaité réécrire l'histoire au bénéfice d'une accréditation de la prétendue race aryenne, mélangeant mythologie viking, cultes germaniques pré-chrétiens et croyances indo-européennes. Il est à l'origine de la création de l'Ahnenerbe, un groupe de recherche qui a travaillé sur les fronts archéologique, linguistique, biologique, botanique, entomologique, religieux, juridique, et même musicologique. D'après de nombreux récits, Heinrich Himmler pensait sincèrement qu'il découvrirait l'origine de la supériorité de la "race aryenne", le continent nordique de Thulé, le marteau de Thor ou encore l'Atlantide.

Le destin de Himmler fut finalement plus ancré dans la réalité. Comptant parmi les plus fidèles compagnons d'Adolf Hitler, Heinrich Himmler restera à tout jamais, aux côtés de Reinhard Heydrich, le véritable "architecte" de la "Solution finale", grand boucher en chef des camps de concentration nazis. Il avala une capsule de poison le 23 mai 1945 au moment de sa capture.

Affreux vilain metalhead incurable, aussi rédac’ chef du webzine Hear Me Lucifer.