En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La CIA classifie la collection de films porno de Ben Laden

Déception : on ne saura jamais quels étaient les goûts d'Oussama Ben Laden en matière de porno. La CIA vient d'annoncer la classification des fichiers pour adultes récupérés sur l'ordinateur du terroriste.

Parmi les nombreux effets personnels récupérés dans la cache de Ben Laden, il y avait des lettres d'amour et des lettres de motivation (!) d'aspirants djihadistes. Il y avait également, dans les disques durs de Ben Laden, une quantité "considérable" de films pornographiques.

Quelle était la nature de ces films ? Le monde ne le saura jamais : la CIA a annoncé il y a un mois la classification de cette collection, qu'elle qualifie de "plutôt fournie". Ni les fichiers, ni même la nature de ceux-ci ne seront révélés par les services secrets.

Ainsi, si l'on sait que Ben Laden lisait les intellectuels Noam Chomsky et Michael Scheuer ou encore Bloodlines of the Illuminati de Fritz Springmeier, les films pour adultes de l'homme le plus recherché de la planète resteront secrets. Et ce, malgré l'acte de courage d'un certain David Covuci.

Ce contributeur du site Bro Bible a demandé à la CIA de révéler la collection de films de cul de Ben Laden, au nom du Freedom of Information Act :

Nous [...] voudrions savoir quels étaient les fichiers pornographiques que Ben Laden avait en sa possession au moment de sa mort. Nous sommes des adultes. Nous pouvons le supporter. Nous voulons savoir sur quel genre de porn l'homme le plus recherché de la planète se faisait plaisir.

Est-ce que la menace constante d'être capturé demandait une stimulation particulière ? J'imagine que ça devait être dur pour lui de se concentrer sur sa bite, donc je suppose qu'il devait regarder des trucs vraiment hardcore.

Bien essayé, mais pas suffisant pour faire céder la CIA. Cette dernière s'est fendue d'une lettre de refus laconique (capture ci-dessous) qu'on pourrait résumer ainsi : "secret défense >>> liberté d'information". Le chef d'Al-Qaeda était-il plutôt #teen ou #milf, #pro ou #amateur ? L'Histoire nous le révélera peut-être un jour.

Hip-hop, société, gaming et japoniaiseries. All black everything.