Une chanson de Maître Gims au brevet des collèges ?

À la faveur des réseaux sociaux, le brevet n'a pas échappé ce matin à une information insolite : une chanson de Maître Gims aurait été soumise aux collégiens qui passaient leur épreuve de français pour le compte du brevet.

Un texte d'un rappeur membre de la Sexion d'Assaut, peut-il se retrouver au brevet des collèges par un jeudi 26 juin 2014 ? C'est la question qu'ont dû se poser une flopée d'internautes à la lecture d'un tweet du compte d'un soi-disant professeur (@Petit_Prof) qui mentionnait, photographie floue à l'appui, une épreuve de français sous le signe de la chanson "Bella", extraite de Subliminal (2013), un album de Maître Gims.

À cause de ce tweet parti d'un compte disposant de 20.000 followers, partagé par un journaliste et repris par le site Melty, lu en grande partie par des adolescents, beaucoup ont cru un instant que l'un des tubes de l'année 2013 (153 000 singles vendus en France pour un clip visionné plus de 100 millions de fois) allait voir ses paroles être triturées par les collégiens :

Elle répondait au nom de Bella
Les gens du coin ne voulaient pas la cher-lâ
Elle faisait trembler tous les villages
Les gens me disaient : "Méfie toi de cette fille là"

Dès 9h30 ce matin, Twitter hésitait entre réactions indignées et ironie, une semaine après les message fleuris des Première après leur bac de français option Victor Hugo et Claude Roy. Une demi-heure plus tard, l'Éducation nationale a réagi en rendant public les véritables sujets. Pas de "Bella" au programme mais une pièce de Charlotte Delbo datant de 2001 : Une scène jouée dans la mémoire.

En parallèle à cette rumeur, certains se sont amusés à proposer eux aussi leur sujet de français, toujours en lien avec de la musique. On peut notamment citer un des tubes de Daft Punk, "Around The World" (Homework, 1997), via le blog Anotherwhiskyformisterbukowski.

Le sujet aurait pu avoir de la gueule mais sa dissection aurait été particulièrement... difficile.

Journaliste culture depuis 1956. Musique, cinéma et un peu de photographie.