Cette marque de fringues confectionne de superbes collections à partir de fripes

Chacune de ces pièces est absolument unique.

Il y a un peu plus d’un mois, nous évoquions le Black Friday et les conséquences de la surconsommation, notamment dans la mode. Plusieurs marques se sont d’ailleurs engagées contre le fléau du gaspillage textile, l’une des industries les plus polluantes au monde. C’est par exemple le cas de Patagonia et de son site pour revendre et acheter des vêtements d’occase de l’enseigne.

En Ouganda, la marque Catherine & Sons va plus loin, puisque ses modèles sont tous fabriqués à partir de fripes soigneusement sélectionnées et réassemblées pour apparaître sous un jour complètement différent.

A post shared by C&S (@catherinesons) on

La marque estime qu’elle a une responsabilité envers notre planète, ce qui la pousse à fabriquer des vêtements avec des matériaux éthiques. C’est la raison pour laquelle elle a décidé de donner une nouvelle vie à des pièces qui allaient finir à la décharge.

Chaque pièce d’Edward Sempa, le fondateur de la marque, est une édition limitée, avec des lignes féminines et classiques, comme on a pu le voir lors du lancement de la collection printemps-été 2018, très marquée par l’utilisation du denim et du lin.

Dans un entretien donné au magazine Nataal, il explique :

"En fait, chaque pièce de cette collection est partie de pantalons. Nous les avons d’abord lavés, puis totalement décousus, avant de commencer à découper nos patrons. C’est très chronophage, mais chaque pièce est unique."

Avec cette démarche, il espère attirer l’attention du grand public sur la façon dont l’industrie du prêt-à-porter en Afrique de l’Est est affectée par la quantité de fripes importées, parfois dans le cadre d’opérations humanitaires. Incapables de faire face à cette compétition, les stylistes locaux ont beaucoup souffert, et cette industrie autrefois florissante est malheureusement en train de disparaître.

Découvrez certains modèles de la dernière collection de Catherine & Sons ci-dessous, et rendez-vous sur le site de la marque pour le reste de ses collections (dont celle en wax) et pour passer commande en ligne.

A post shared by C&S (@catherinesons) on

A post shared by C&S (@catherinesons) on

A post shared by C&S (@catherinesons) on

A post shared by C&S (@catherinesons) on

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Evil dictator of taste