Ces illustrations luttent contre les stéréotypes de genre chez les enfants

Pour combattre les stéréotypes de genre dès l’enfance, l’illustratrice Élise Gravel propose des affiches efficaces à mettre devant tous les yeux.

Auteure et illustratrice à Montréal, Élise Gravel s’attache à déconstruire les stéréotypes de genre auprès des plus jeunes. Ce 15 janvier, elle a publié sur sa page Facebook une affiche luttant contre les clichés sexistes pesant sur les petits garçons. L’illustratrice y montre en dessins qu’ils peuvent pleurer, être calmes, doux, affectueux, coquets, avoir peur ou pleurer… "Et ne laisse personne te dire le contraire !", conclut l’affichette.

L’illustratrice encourage d’ailleurs les adultes à placarder le poster dans les classes et chambres d’enfants. Destinée aux professeurs et parents, cette affiche vient compléter une première création de l’artiste, publiée en 2014 et notamment rediffusée pour la Journée internationale de la fille le 11 octobre dernier.

Celle-ci montrait une petite fille bien affirmée, prouvant que les filles peuvent être bruyantes, puantes, meneuses, fâchées, sales ou encore drôles, démontant ainsi tous les stéréotypes de genre. Là aussi, l’artiste pousse les petites filles à ne pas se laisser dicter leur comportement. L’affiche avait rencontré un vrai succès, et beaucoup avaient demandé à Élise Gravel un équivalent pour les petits garçons.

Des affiches qui permettent aux enfants d’être ce qu’ils veulent

L’illustratrice a toutefois précisé au Huffington Post que ces affiches ne sont bien entendu pas exhaustives. Elle encourage d’ailleurs les adultes à faire dessiner aux enfants leur propre version de ces petites BD "en y ajoutant ce qu’elles et ils ont envie d’être" :

"Ces illustrations n’obligent personne à être quoi que ce soit : elles donnent tout simplement la permission aux enfants d’être autre chose que ce que les stéréotypes sexuels leur imposent."

En 2014, Élise Gravel avait d’ailleurs mis à disposition un livre numérique gratuit pour enfants, Tu peux, "sur le thème des stéréotypes de genre : vous y trouverez des filles qui pètent, des garçons sensibles, des filles drôles et des garçons qui prennent soin des plus petits". L’artiste milite, avec ses ouvrages disponibles en librairie et ses créations sur son blog, pour une éducation égalitaire anti-sexiste et progressiste.

C’est aussi le cas avec son livre Ada, la grincheuse en tutu, ou son affichette montrant quelques exemples de femmes scientifiques célèbres "pour inspirer les filles qui ont envie d’étudier en sciences" : "À l’université, pour toutes sortes de raisons, les filles sont moins présentes que les garçons dans les programmes de sciences pures", souligne-t-elle sur son blog.

Le travail d’Élise Gravel sensibilise également ses petit·e·s lecteurs et lectrices à la tolérance et au respect, en les éduquant à la différence et au consentement. "Enseignons à la prochaine génération une règle de base toute simple que bien des adultes ne semblent jamais avoir apprise", a-t-elle expliqué en publiant sa petite bande dessinée qui apprend aux enfants :

"Ton corps t’appartient, et le corps des autres leur appartient. Tu ne peux pas toucher les autres sans leur permission, et les autres ne peuvent pas te toucher sans la tienne."