En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

pB112275459

Un centre Pokémon s'installe à Paris en juin

Le premier centre Pokémon français s'installe à Paris du 4 au 21 juin. Au menu : une expo et des goodies.

pB112275459

Le centre Pokémon de Tokyo.

À l'image de celui de New York ou de Tokyo, un centre Pokémon ouvrira ses portes à Paris du 4 au 21 juin. Situé dans le quartier des Halles, à la Crémerie de Paris, et ouvert tous les jours, ce centre éphémère proposera une rétrospective sur la série animée de 1996 à nos jours à travers une exposition des illustrations et des esquisses préparatoires de la saga.

En plus de l'exposition, une boutique proposera de nombreuses peluches et autres goodies à l'effigie de Pokémon. Les fans pourront également apprendre à dessiner Pikachu grâce à un espace interactif, mais aussi le rencontrer et se faire prendre en photo avec lui.

Paris, l'endroit idéal ?

Il faut savoir que Nintendo a choisi Paris pour installer son troisième centre Pokémon pour une bonne raison, comme l'explique Junichi Masuda, le directeur des jeux, dans un communiqué flatteur :

La région de Kalos où se déroulent Pokémon X et Pokémon Y [les deux derniers jeux de la saga, ndlr] est en réalité basée sur la France. […] J’avais décidé que le thème du jeu serait la beauté. En réfléchissant à l’endroit qui y correspondrait le mieux, un pays m’est venu à l’esprit : le pays le plus visité par les touristes ; le pays de la mode et de la sophistication culinaire ; le pays du raffinement linguistique... la France !

Arrivé en France en 1999 avec Pokémon Version Rouge et Pokémon Version Bleue sur Nintendo Game Boy, Pokémon a rapidement rencontré un énorme succès grâce à ses jeux vidéos mais aussi grâce à sa série télé et ses cartes à jouer. En octobre 2010, la série aurait vendu 215 millions d'exemplaires de ses jeux vidéo à travers le monde. Et ce n'est pas terminé.

De la musique électronique, du rock et des séries. Et puis des trucs de meufs.