En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Ce tatouage est devenu un symbole d’unité pour les victimes d’agressions sexuelles

Le mouvement autour de ce symbole, initié il y a deux ans par Lady Gaga, est plus que jamais d’actualité.

Il y a bientôt deux ans, Lady Gaga livrait une performance incroyable lors de la cérémonie de la 88e édition des Oscars. Son titre "Til It Happens To You", écrit pour le documentaire The Hunting Ground sur la culture du viol dans les universités américaines, avait ému la salle aux larmes et lui avait valu une ovation teintée d’admiration et de respect.

À la fin de sa chanson, 50 victimes d’agressions sexuelles avaient rejoint la chanteuse sur scène. Bien sûr, le producteur Harvey Weinstein et beaucoup de femmes qui ont témoigné contre lui ces dernières semaines étaient dans la salle ce soir-là.

Malgré l’amertume que peut susciter l’ironie de cette situation, le fait est que quelque chose d’important a eu lieu cette nuit-là, qui a participé en partie à changer la façon dont nous percevons les choses aujourd’hui.

Lors des préparatifs pour leurs prestations aux Oscars, Lady Gaga et les 50 victimes ont décidé de se faire tatouer le même symbole afin de célébrer ce moment. Ensemble, elles ont transformé l’épreuve personnelle et douloureuse qu’elles ont toutes traversée en quelque chose de fédérateur. Cette expérience leur a en effet permis de ne plus se sentir isolées, elle leur a transmis la force et l’inspiration pour continuer à se battre.

À présent, ces tatouages semblent faire écho à l’élan provoqué par #Metoo et des autres hashtags comme #BalanceTonPorc, qui ont donné à voir au monde entier un aperçu de l’étendue du nombre de victimes d’agressions sexuelles. Lady Gaga elle-même a tweeté #Metoo, avant de publier le 25 octobre une vidéo dans laquelle elle fixe l’objectif et déclare :

"J’ai survécu à une agression sexuelle, je connais les conséquences, les contrecoups, le traumatisme : psychologique, physique, mental. Cela peut être terrifiant de se lever chaque matin en ne se sentant pas en sécurité dans son propre corps."

Pour la chanteuse, se faire tatouer est un moyen de se réapproprier son corps après une agression. Le tatouage qu’elle a sur l’épaule, baptisé : Fire Rose Unity Survivor tattoo, ("La rose de feu de l’unité des survivants"), a depuis été adopté par des milliers de victimes d’agressions sexuelles.

Cette "rose de feu de l’unité des survivants" a été imaginée par l’illustratrice américaine Jacqueline Lin. Sur son site, la tatoueuse californienne décrit :

"C’est un symbole d’unité, qui s’inspire des boucles de notre structure ADN et du signe universel de l’infini. C’est aussi une référence à la fleur préférée de Lady Gaga, la rose blanche, qui insuffle la vie dans ce symbole organique qui grandit.

La forme finale est teintée de fougue pour nous donner du pouvoir et de la force, partout où nous allons."

Si la "rose de feu" a déjà deux ans, des femmes et des hommes continuent de se la faire tatouer comme un symbole d’unité, de force et de volonté d’être plus que des victimes. Le mouvement initié par Lady Gaga et les 50 survivantes aux Oscars est (malheureusement) plus au cœur de l’actualité que jamais, et prouve que ce combat est loin d’être terminé.

A post shared by A L I C E (@junebuggerino) on

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Writer for tattoo and art related medias, as well as author of crime novels. I live in Paris.