En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La Barbie ingénieure informaticienne ne passe pas

Un livre qui met en scène Barbie dans le rôle d'ingénieure informaticienne crée la polémique. Il est rempli de clichés.

Barbie ingénieure informaticienne.

Barbie ingénieure informaticienne.

Lorsque Barbie est née en 1959, son travail se résumait à être mannequin. Un an plus tard, elle pouvait devenir chanteuse ou créatrice de mode. Deux ans plus tard, on pouvait acheter une Barbie ballerine, infirmière ou encore hôtesse de l'air chez American Airlines.

Heureusement, depuis cette période où les jobs qu'on lui attribuait nourrissaient les clichés genrés, Barbie a pu devenir chirurgienne, femme d'affaire, officier de l'armée, productrice ou encore candidate à des élections. Alors quand Mattel a sorti une version ingénieure informaticienne en 2010, rien ne pouvait présager une nouvelle polémique sur la poupée en plastique aux mensurations inquiétantes.

La Barbie informaticienne a besoin de Steven et Brian pour s'en sortir

Comme pour chacune des nouvelles vies de Barbie, un livre raconte ses aventures. C'est précisément le livre I can be a computer engineer rédigé par Susan Marenco et publié par Random House qui a créé la polémique. Et pour cause, il est rempli de sexisme et de stéréotypes.

Comme le résume très bien Pamela Ribon : "Barbie fucks it up again". Cette journaliste de Gizmodo raconte ainsi comment elle a découvert ce livre et surtout quelle fut sa stupéfaction à la lecture du livre.

Extrait du livre "I can be a computer engineer"

Extrait du livre "I can be a computer engineer"

Tout commence lorsque Barbie décide qu'elle veut créer un jeu vidéo. Sa soeur Skipper arrive alors dans la cuisine, où l'héroïne de Mattel a eu cette idée brillante, pour lui demander comment elle va bien pouvoir faire. L'ingénieure informatique en herbe rétorque alors "Je vais seulement m'occuper du design. j'ai besoin de l'aide de Steven et de Brian pour en faire un vrai jeu". Ça commence bien, mais le meilleur reste à venir.

Alors que Barbie s'apprête à envoyer un mail à Steven et Brian, son ordi plante. Heureusement, elle avait sauvegardé son travail sur son disque dur. Elle demande alors à sa soeur si elle peut utiliser son ordi, mais manque de bol, le virus contenu sur son ordi était également sur son disque dur. Impossible de récupérer ses fichiers. C'est donc sans grande surprise qu'elle part retrouver ses deux chevaliers pour qu'ils la sauvent de ce terrible pétrin...

S'il fallait résumer ses aventures : la soi-disant "ingénieure informaticienne" ne peut s'en sortir sans l'aide des hommes et c'est sans compter le trop plein de rose qui envahissent les pages du livre.

téléchargement

Extrait du livre "I can be a computer engineer"

Mattel s'excuse après de nombreuses plaintes

Si l'auteure finit son post en disant que ce livre est "insultant", "dangereux pour les jeunes esprits" et que c'est "un parfait exemple de la manière dont les femmes et les filles sont perçues en ce qui concerne la compréhension des nouvelles technologies", elle n'est pas la seule a être offusquée par le message véhiculé par ce bouquin.

Certaines femmes ont alors décidé de prendre le contre-pied comme Casey Friesler, une vraie étudiante en informatique qui s'est amusée à réécrire l'histoire comme si Barbie était vraiment une experte en la matière dans un post intitulé "I (really!) can be a computer engineer".

De son côté, Rachel Appel, programmatrice de logiciel, rappelle que ce milieu est encore bien masculin avant d'ajouter :

Ce sont justement ces stéréotypes et représentations de filles comme ceux de ce livre qui sont la force motrice derrière le manque de femmes qui veulent entrer dans ces domaines technologiques. Ce livre fait partie du problème. J'espère que Random House va le remplacer par quelque chose de plus approprié pour les enfants .

La version "I can (really!) be a computer engineer", par Casey  Fiesler.

La version "I can (really!) be a computer engineer", par Casey Fiesler.

Face aux diverses plaintes, la société Mattel s'est excusée, rapporte le Huffington Post :

Nous pensons que les filles devraient être habilitées à comprendre que tout est possible et à penser qu'elles vivent dans un monde sans limites. Nous nous excusons si ce livre ne reflète pas cette croyance.

Sinon, il y existe aussi Lammily, la Barbie aux mensurations réalistes, en espérant qu'elle soit plus convainquante en ingénieure informaticienne que son homologue blonde.