En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Aux États-Unis, une application pour faire don de sa monnaie à des détenus noirs pour leur caution

Un jeune doctorant a décidé de venir en aide aux Afro-Américains trop précaires pour être libres.

Les États-Unis sont réputés pour leur taux très élevé d’incarcération. Selon une recherche publiée par le Centre international d’études pénitentiaires, le nombre de prisonniers est passé de 500 000 à plus de 2,2 millions entre 1980 et 2015. L’Amérique abrite donc 21 % de la population carcérale mondiale, quand ses habitants ne représentent que 5 % de l’humanité.

Le système pénitentiaire fonctionnant sur le principe de la libération sous caution, tous les détenus peuvent théoriquement être libres avant leur passage au tribunal s’ils s’acquittent d’une somme dont le montant est fixé par le juge en charge de l’affaire. En pratique, comme l’explique le journal Le Monde, les plus démunis sont contraints d’attendre leur procès derrière les barreaux. On estime que 450 000 personnes sont actuellement en prison parce qu’ils ne peuvent pas payer leur caution.

Malheureusement, ces statistiques sont d’autant plus effrayantes quand il s’agit du pourcentage disproportionné de personnes noires.

Une population carcérale très importante aux États-Unis

Alors que 30 % des Américains sont des personnes de couleur, cette population représente 60 % de la population carcérale en 2012. Un homme afro-américain sur quinze est actuellement en prison, contre un Blanc sur 106.

Pour mieux visualiser ces chiffres, on peut préciser que si l’Inde est un pays peuplé par 1,3 milliard d’habitants, plus de 380 000 personnes y sont actuellement emprisonnées. Il faudrait donc ajouter les détenus de l’Argentine, du Canada, du Liban, du Japon, de l’Allemagne, de la Finlande et de l’Angleterre à ceux de l’Inde pour parvenir au même nombre d’Afro-Américains emprisonnés aux États-Unis.

"Une application convertit votre monnaie quotidienne en cagnotte pour libérer des détenus noirs."

Conscient du problème, Kortney Ziegler, un ingénieur social né à Compton a décidé de créer l’application Appolition.us. Celle-ci permet à ses utilisateurs de faire don de la monnaie rendue par les commerçants aux hommes et aux femmes noires incarcérées aux États-Unis. Kortney Ziegler, explique à Konbini :

"J’ai été inspiré par le travail de l’association National Bail Out qui réunit des fonds collectés auprès des communautés pour venir en aide aux personnes noires dans le besoin."

Basé à Oakland, le doctorant a expliqué avoir commencé par partager son idée sur Twitter, où le nombre de réactions positives qu’il a reçu l’a encouragé à donner vie au concept qu’il avait imaginé. Avec l’aide de son associée Tiffany Mikell, il a créé un site où des centaines de personnes se sont engagées à participer à la construction d’une plateforme dédiée.

Il a ensuite contacté deux spécialistes en développement de logiciels de crowdfunding d’Atlanta qui ont accepté de prendre part au projet.

"Hey Twitter, nous sommes deux informaticiens qui levons des fonds à hauteur d’un demi-million de dollars. Un simple retweet pourrait nous faire connaître à notre prochain investisseur."

Le fonctionnement de l’application est simple : en moins de 60 secondes, les utilisateurs peuvent connecter leur compte courant à l’application. Lors de leurs achats, le montant prélevé sera arrondi au nombre le plus proche. À chaque fois que la somme des montants récoltés atteindra 2 dollars, un don sera fait automatiquement pour aider à payer la caution d’un détenu noir. À propos de ses objectifs, Kortney Ziegler indique :

"Notre but à court terme est de permettre à un maximum de prisonniers de rentrer chez eux pour les fêtes de fin d’année, nous espérons donc que beaucoup de gens utiliseront l’application pendant leur shopping de Noël pour faire des dons à ceux qui en ont besoin.

À long terme, nous espérons que cette plateforme pourra être utilisée de différentes manières pour apporter plus qu’une contribution financière aux prisonniers."

"Ça y est, l’application existe. Aujourd’hui je connecte mon compte en banque pour devenir le premier utilisateur."

Anticipant les critiques, Kortney Ziegler précise :

"Si l’aide au paiement des cautions via une application n’est pas une solution parfaite dans le cadre du combat pour l’abolition de l’industrie carcérale, être capable de proposer une contribution si petite soit elle est toujours important. C’est ma façon de participer à l’effort des activistes qui y travaillent."

En plus du projet Appolition.us, Kortney Ziegler supervise l’association ZaMFunds, qui s’adresse aux jeunes écolières talentueuses et précaires de Livingstone, en Zambie, et leur offre une bourse sur trois ans pour qu’elles puissent poursuivre leur scolarité dans le privé.

Il a également cofondé Trans*H4CK, une plateforme qui aide les transgenres, les transexuels, les agenrés et les non-binaires en créant des outils technologiques qui leur permettent d’avoir accès aux services sociaux tout en travaillant à renforcer la communauté pour qu’elle soit mieux protégée.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet