Aux Pays-Bas, on installe des maisons imprimées en 3D destinées à la location

Pendaison de crémaillère prévue pour 2019.

(© Van Wijnen)

La maison imprimée en 3D, ça commence à devenir sérieux. Si ce n’est pas la première fois qu’on en voit sortir de terre (que ce soit à Nantes ou en Chine), on sera plus étonnés de constater que celles-ci sont, cette fois-ci, destinées très concrètement à la location.

C’est le Guardian qui nous rapporte cette histoire : nous sommes à Eindhoven, dans le sud des Pays-Bas. La construction de la maison débutera cette année, et quatre autres devraient voir le jour d’ici 2019. L’idée a clairement séduit : en quelques jours, 20 dossiers de candidature de locataires ont en effet été reçus pour la première maison – la plus petite des cinq, qui possède deux chambres.

Si l’on en croit leurs concepteurs, ces maisons en 3D possèdent de nombreux avantages : elles permettent de faire face à la pénurie de main-d’œuvre, coûtent moins cher à la fabrication et, parce qu’elles nécessitent moins de ciment, réduiraient la facture environnementale. Encore mieux : à terme, les futurs habitants pourraient participer au dessin de leur futur habitat et les customiser selon leurs envies.

Mais toute la maison ne sortira pas de l’imprimante. Pour le moment, la 3D ne concerne que les murs extérieurs et intérieurs. L’entreprise Van Wijnen, à l’initiative du projet et en coopération avec l’université technologique d’Eindhoven, aimerait qu’il soit ensuite possible de construire d’autres parties, comme la tuyauterie.

L’entreprise assure que d’ici cinq ans, 5 % des maisons néerlandaises pourraient être fabriquées en 3D. L’estimation est ambitieuse.

slash, tech et médias.