En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Tentez l’ascension du mont Blanc depuis votre ordinateur

Depuis le jeudi 21 janvier, Google Maps propose l’ascension virtuelle du plus haut sommet d’Europe de l’Ouest, culminant à 4 810 mètres.

Près de 20 000 personnes du monde entier se lancent chaque année dans l’exploration des sommets mythiques du massif du Mont-Blanc, situé dans les Alpes. Cette ascension exceptionnelle est désormais possible depuis son écran d’ordinateur.

Si vous êtes malade en altitude, que la haute montagne vous effraie, que vous avez des réticences financières ou tout simplement que le temps vous manque pour partir à l’assaut du célèbre massif, une solution 2.0 est désormais à votre portée. Grâce à une caméra à 360 degrés installée sur le dos d’alpinistes professionnels, Google vous propose désormais de gravir le mont Blanc via Google Maps.

Plusieurs itinéraires sont proposés sur ce "Trek Street View" : randonnées dans les vallées, explorations de glaciers comme la mer de Glace ou encore ascension par l'aiguille du Goûter, la voie classique pour atteindre le sommet.

Sur le même principe, les Treks Google proposaient déjà l’ascension de l’Everest, le plus haut sommet du monde (8 848 mètres), et du mont Fuji (3 776 mètres), au Japon. Des expériences immersives qui donneront peut-être envie aux internautes d’aller plus loin et de découvrir la nature par eux-mêmes, en trois dimensions.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’ascension du mont Blanc,  il vous faudra néanmoins débourser 1 000 euros par personne en moyenne (entre le stage, l'équipement, les services d'un guide expérimenté, la réservation des refuges, etc.). L’air pur, ça se mérite !

Ci-dessous, les 100 derniers mètres du sommet du mont Blanc filmés par Google :

À lire sur le même thème : Le New York Times publie un docu sur les réfugiés en réalité virtuelle