En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Découvrez Smartify, le "Shazam du monde de l’art"

Disponible sur iOS et Android, cette nouvelle application promet de transformer nos visites aux musées en de véritables leçons d’histoire.

Lancée le 21 septembre dernier lors du Global Founding Partners Launch Event à la Royal Academy of Arts, à Londres, Smartify est une application gratuite qui propose de "scanner" des œuvres d’art, de les identifier, et de révéler de façon instantanée l’histoire qui se cache derrière ainsi que les artistes qui en sont à l’origine.

Souvent décrite comme "le Shazam du monde de l’art", elle permet de reconnaître et d’analyser les tableaux exposés dans 30 des plus importantes institutions de la planète, à l’instar du LACMA, à Los Angeles, du Rijksmuseum Amsterdam, ou encore de la National Gallery, à Londres.

Comme le rapporte It’s Nice That, le but de ses fondateurs est d’offrir aux visiteurs un instrument informatif "qui va au-delà des guides audio et autres catalogues". Aux yeux de ces jeunes entrepreneurs, Smartify s’apparente plutôt en effet à "un genre d’ami enthousiaste et bourré de connaissances, disponible pour éclairer les visiteurs à n’importe quel moment".

En plus de fournir une infinité de données informatives, l’application permet à ses utilisateurs de construire des collections digitales réunissant leurs œuvres favorites, qu’ils peuvent ensuite partager aux autres utilisateurs, créant ainsi une véritable communauté d’amateurs d’art à travers le monde. "Nous savons que l’utilisation des téléphones est parfois controversée dans les musées", expliquent les fondateurs de Smartify, avant de préciser :

"C’est pourquoi nous avons décidé d’utiliser les dernières technologies et un design des plus simples pour créer une expérience non intrusive. Notre ambition est de considérer l’application des smartphones comme un véritable engagement, et non comme une distraction, et ainsi d’aider les musées à conquérir un public nouveau, et une nouvelle façon de faire vivre leurs expositions."

Pour télécharger l’application, déjà disponible en sept langues (dont l’anglais, l’italien et le français), c’est par ici.

Journaliste indépendante basée à Paris. Musique, mode et tatouage, principalement.