À cause du changement climatique, une taxe sur la viande serait bientôt inévitable

Une nouvelle étude menée par un cabinet d’investisseurs estime qu’une taxe sur la viande sera bientôt "inévitable" si on veut lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

(© Pixabay)

Alors que l’idée suit déjà son chemin dans plusieurs pays, le réseau d’investisseurs Fairr (Farm Animal Investment Risk and Return) estime qu’une taxe sur la viande deviendra une réalité dans les prochaines décennies.

En effet, le réchauffement climatique a atteint un stade préoccupant et l’élevage est responsable d’au moins 15 % des émissions de gaz à effet de serre à cause des rejets de méthane des animaux. Sans parler de la déforestation qu’il provoque à cause de l'implantation de pâturages.

Une idée qui commence à émerger en Europe

Selon Jeremy Coller, fondateur de Fairr interrogé par le Guardian :

"Les investisseurs à long terme doivent s’y préparer. Si les décideurs veulent prendre en compte le vrai coût sanitaire de l’élevage et lutter contre le changement climatique et la résistance aux antibiotiques, le passage d’un système de subventions à une taxation de l’élevage industriel s’avère inévitable."

Il rappelle, entre autres, le rôle de la consommation de viande dans des épidémies humaines comme l’obésité, le diabète et le cancer, et celui des élevages dans des maladies comme la grippe aviaire.

Le Guardian rappelle que les investissements dans le secteur de la production de viande représentent 4 000 milliards de dollars et que taxer la viande a fait l’objet de débats parlementaires en Allemagne, en Suède et au Danemark, où une taxe de 2,70 dollars par kilogramme de viande a même été évoquée.

L’article rappelle que 180 pays taxent déjà le tabac, 60 disposent d’une taxe carbone et 25 d’une sur le sucre. Alors, pourquoi pas la viande ?