En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

©BelaMarie/Pixabay

En 2016, le Costa Rica a fonctionné à 98 % grâce aux énergies renouvelables

Le Costa Rica aura tourné 250 jours entièrement grâce aux énergies renouvelables en 2016 et en utilisant le reste du temps moins de 2 % d’énergies fossiles. 

©BelaMarie/Pixabay

© BelaMarie/Pixabay

Le Costa Rica a terminé 2016 sur une note verte. Ce pays d’Amérique centrale, peuplé de 5 millions d’habitants, a en effet utilisé les énergies fossiles avec parcimonie, en privilégiant largement les énergies propres. Résultat : le pays aura fonctionné plus des deux tiers de l’année entièrement grâce aux énergies renouvelables selon les chiffres annoncés par l’Institut costaricain d’électricité (ICE) et rapportés par le site Mashable. Soit 250 jours complètement verts ! Et le pays a même fonctionné 3 mois d’affilée sans utiliser la moindre ressource fossile.

En comparaison, l’Union européenne (UE) s’est fixé l’objectif de satisfaire 20 % de sa consommation finale brute d’énergie par des ressources  renouvelables à l’horizon 2020 et la France a adopté dans sa loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte l’objectif de porter la part des énergies renouvelables dans sa consommation brute à 32 % en 2030. Mais pour l’instant, seulement 14 % de l’énergie consommée dans l’Hexagone est issue de sources renouvelables.

costa Rica

La répartition des sources d’électricité au Costa Rica en 2016. (© Costa Rica Energie Institute)

Le leader environnemental de la région

Les énergies renouvelables au Costa Rica auront ainsi représenté cette année plus de 98,1 % des sources d’électricité comme le montre le diagramme ci-dessus. Les énergies fossiles représentant 1,9 % de la production électrique du pays. Aussi, l’électricité qui a alimenté les 5 millions de Costaricains pendant un an provient de diverses sources d’énergies renouvelables : les installations hydroélectriques, principalement, alimentées grâce aux multiples rivières du pays et largement approvisionnées pendant la saison des pluies, les centrales géothermiques et les éoliennes, mais aussi, en plus petites proportions, la biomasse et le solaire.

Si le Costa Rica est un modèle, il est évidemment avantagé par sa petite superficie, son climat et ses ressources, ainsi que par son nombre limité d’habitants. Il s’affirme cependant comme leader de la région en termes de politique environnementale : le pays s’est par exemple doté en mars dernier de la plus grande centrale hydroélectrique d’Amérique centrale et prévoit de construire une septième centrale géothermique qui devrait entrer en fonctionnement courant 2019. Résultat : le pays affiche la meilleure couverture électrique d’Amérique latine avec l’Uruguay.

Ironiquement, ce pays très avancé en matière d’environnement fait moins bien que l’année précédente où il avait utilisé 98,9 % d’énergies propres. Un léger recul que l’on ne blâmera certainement pas ! Et on est sûrs que la success story a de beaux jours devant elle. À quand les 100 % ?