Plus de 140 produits cosmétiques contenant des substances prohibées ont été retirés de la vente

shares

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a annoncé ce jeudi 26 octobre avoir découvert plus de 140 produits cosmétiques contenant des substances prohibées.

Friends. (© NBC Television)

À la suite d’une série de contrôles, la DGCCRF a annoncé dans un communiqué de presse que certains produits "ont fait l’objet d’une prescription de retrait immédiat". Ledit communiqué indique en effet avoir découvert des traces de méthylisothiazolinone (MIT) et d’isobutylparaben, deux substances formellement interdites respectivement depuis le 12 février 2017 et le 30 juillet 2015 "en raison des réactions allergiques qu’elles peuvent causer".

La DGCCRF a annoncé avoir lancé cette enquête "à la suite de signalements, parus dans la presse consumériste en juin 2017, dénonçant la présence sur le marché de 23 produits cosmétiques" dont la composition était illégale. L’association UFC-Que Choisir avait en effet répertorié 23 cosmétiques vendus en France et contenant pourtant des substances interdites. Le communiqué précise :

"Ces investigations complémentaires ont montré que de nombreux lots portaient en fait d’anciennes étiquettes mentionnant la présence de substances interdites alors même que les produits avaient été reformulés et n’en contenaient plus."

Cependant, deux des fabricants sont accusés d’avoir "poursuivi l’utilisation et la commercialisation de ces conservateurs interdits dans la formulation de leurs produits cosmétiques". La DGCCRF conclue en indiquant qu’elle transmettra prochainement des procès-verbaux d’infraction à la justice. Au vu de ces très inquiétantes révélations, elle assure vouloir maintenir "une vigilance renforcée sur ces sujets".