En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

konbini-monkeys

Le monde est une fable sous Google Street View

Avant pour la folie en image on avait l'art. Aujourd'hui, on a Google Street View pour nous montrer que la réalité n'est pas moins folle que l'imagination...

Jon Rafman est un artiste canadien qui se plait à explorer les paradoxes de notre temps et les nouvelles implications de la technologie. Une investigation qu'il prend très au sérieux au point d'avoir créé un site sur lequel il compile les images les plus délirantes de Google Street View. Le meilleur des tableaux pour Jon Rafman, c'est la vie. Et elle est bien barge.

L'instant T

Le monde capturé par Google semble être plus véridique et plus transparent en raison de l'importance accordée à la réalité extérieure, la perception d'un neutre, impartiale d'enregistrement, et même l'immensité du projet

Si les instants capturés par Google représentent bel et bien la plus clarifiante des perceptions pour Jon Rafman, il faut bien avouer alors que le monde est tout simplement fou. Pas besoin de légende de fin du monde pour s'en apercevoir. Il suffit de regarder ses images. On vous prévient, c'est "no fake".

Voici l'entrée d'un monde haut en couleurs

Là où les mouettes font aussi bien que les corbeaux...

...et où les lapins dealent des pompent

Google Street, la lucarne d'une zone où les héros existent... mais sont nazes

D'un côté les héros dormants et de l'autre, les créatures assises... Ca va la famille ?

 Des douaniers version The Walking Dead ?

Le douanier invisible

Google Street, c'est aussi la vitrine des ghettos ...

...et celle des prisonniers pris en flag' d'évasion

Ce qu'ignore cet évadé, c'est qu'avec Google Street View, on est tous cernés !

Vous en voulez plus dans les yeux, ça ne vous a pas suffi ? Jetez un coup d'oeil ici, Jon Rafman y a répertorié les images les plus étranges qu'il a pu trouver en se baladant sur Google Street View. Addiction en vue.

Oeil à tête chercheuse. Postée à l'Observatoire du 100ème étage et sur rooftop.fr