Arme anti-islamistes : les balles à base de porc

Shares

Une société américaine vend des balles au porc pour lutter contre l’ennemi musulman. Ha tiens, tu ne t’y attendais pas à celle-là hein ?

Au début, un projet: construire une Mosquée près des lieux d’attaques du 11 septembre. Un pas symbolique vers la paix, un bel effort de concorde. Mais c’était sans compter sur un retour karmique pour le moins incongru. La société américaine South Fork Industries vient en effet de créer des balles confectionnées à base de porc afin de dissuader l’ennemi Jihadiste.

Le porc étant haram (impur) dans la religion musulmane, South Fork Industries pense qu’ainsi, non seulement ces balles tuent l’ennemi mais en plus, elles l’empêchent d’accéder aux cieux. Double peine en menace porcine !

“Peace Through porc”

On met les ceintures, on rabat les sièges et c’est parti pour un tour vertigineux au pays de tous les possibles où comme dans un épisode de Dragon Ball Z, on procède à base de sortilèges. Position d’attaque, mains jointes, cri de guerre : “BALOPOR !”

Les inventeurs de ce produit unique au monde, vantent ces balles réalisées à base de porc “américain, de la plus haute qualité”. Un élément que les concepteurs sont fiers de préciser mais ce n’est que peu de prétention à côté de leur fabuleux slogan : ” la Paix par le Porc ” .

Faut-il préciser que ces produits cartonnent ? Sur la page facebook dédiée, les fans sont près de 9000 et beaucoup sont bien (dé)terminés à faire les provisions. Un fan, Ted de Californie, a déclaré qu’il prévoyait d’en acheter 500. Un autre se demande quand ces balles magiques pourront être utilisées par l’armée. Un vrai dialogue de la Raison !

Flou conceptuel

  • Mauvaise foi 

Mais n’allez pas dire aux concepteurs que leur produit incite à la violence ! Pour eux, ces balles sont une dissuasion défensive. En d’autres mots, elles constitueraient une simple “dissuasion paisible et naturelle de l’islam radical”. C’est en tout cas ce qui est indiqué sur les boîtes… à côté de la mention “Mets du jambon dans Mohammed”.

Le principe est d’une simplicité pléonasmique: la seule menace de se voir touchés par du porc et privés de l’entrée au paradis, empêcherait les intégristes de passer à l’offensive. Selon South Fork Industries :

Cela devrait faire réfléchir les martyrs avant qu’ils lancent une attaque !

Une menace porcine en forme de balles. Le groin de la colère...

  • Ignorance

Des armes made in porc et la mauvaise foi en bouclier ! Une conception toute particulière qui en plus de sidérer, confine à l’ignorance. En effet, rien ne dit dans le Coran qu’être en contact avec du porc empêche l’accès au paradis. Plusieurs éxégètes pointent même le fait que si un musulman ingère du porc à son insu, il n’en sera pas tenu rigueur et qu’il vaut mieux manger du porc que de mourir de faim !

Que nous dit cette ignorance et la découverte de cette invention  sur notre temps ? Plusieurs choses !

La conjuration des imbéciles ?

D’abord, que le spirituel est un enjeu de notre époque. Ces balles sont une attaque aussi létale que symbolique. La perception du Jihadiste est si limitée que ce que l’on connait le plus de lui, c’est qu’en tant que musulman, il ne mange pas de porc. Ainsi, et après être passé par la voie militaire classique, l’utilisation du cochon reviendrait à tenter le tout pour le tout pour éliminer l’ennemi ? Il suffirait de pointer cet animal pour dissuader l’intégriste de toute attaque terroriste ?

Admettons ! Mais alors une question: sur quoi se basent les acheteurs qui se ruent sur ces balles pour faire la différence entre un simple musulman et un terroriste ? Sous couvert de simple dissuasion défensive, la société qui commercialise ces balles donne à des inconnus dont elle ignore les intentions, le prétexte de tuer selon leur propre libre-arbitre. Si une balle en soi n’est pas faite pour la caresse, le supplément “porc antiterroriste” espante de naïveté.

Un retour au Moyen-Age en forme de talisman porcin aussi dangereux qu’ironique. Ceux qui ont créé cette invention sont en effet les mêmes qui reprochent aux islamistes leur vision radicale et arriérée du monde. Un serpent qui se mord la queue sur le terrain du non-sens !

Mais au-delà du symbole, cette affaire qui n’éclaire pas l’amalgame islamiste/musulman montre surtout combien le chemin vers l’Autre au sens philosophique du terme est encore long. Les moyens de compréhension et de connaissance des cultures et des peuples sont à la portée de tous mais les clichés ont la peau dure et confortent certains dans une vision manichéenne et limitative du monde. Des balles au porc à la conjuration des imbéciles, il n’y a qu’un pas !

Shares

Oeil à tête chercheuse. Postée à l'Observatoire du 100ème étage et sur rooftop.fr

> Posts : 631

Je veux recevoir plus de news !

Inscrivez-vous à la Newsletter Konbini,
et ne ratez plus jamais une info.