La photo de "l'Afghane aux yeux verts" faillit être écartée

"L'Afghane aux yeux verts", cette magnifique et cultissime image prise par Steve McCurry, a failli ne jamais se retrouver à la une du National Geographic en 1985. Dans le livre du photographe américain, Untold: The Stories Behind the Photographson y apprend que le responsable du service photo du magazine américain avait voulu, un temps, mettre une autre image de la jeune fille.

Son visage, si hypnothisant, n'aurait pas pu être découvert par les lecteurs du National Geographic, comme le relaye le site PetaPixel, et rencontrer le succès qu'on lui connait. C'est à la dernière minute que le rédacteur en chef du National Geographic a choisi la fameuse photographie. Voici les deux images qui ont fait hésiter le responsable photo :

Deux photographies de la "fille afghane" (Crédit Image : Steve McCurry)

Une photo qui a une histoire

1984. C'est cette année là que Steve McCurry capture sur un film couleur Kodachrome le visage de cette jeune afghane qui a alors 12 ans. Le photographe la trouve dans un camp de réfugiés de Nasir Bagh au Pakistan, alors que ses parents sont morts suite à l'invasion des soviétiques en Afghanistan. Les yeux brillants et clairs captent le regard : la jeune fille va devenir le symbole du conflit qui enlise l'Afghanistan au milieu des années 80.

En couverture du National Geographic en 1985, le portrait devient en quelques années l'une des images les plus iconiques de la photographie moderne et la plus connue jamais publiée par le magazine américain. En 2002, Steve McCurry parvient à retrouver la jeune fille. Elle s'appelle Sharbat Gula et, jusque-là, ne savait même pas que son portrait avait fait le tour du monde.

Elle est mariée, et retournée en Afghanistan et a eu trois filles :  Robina, Zahida et Alia.

La fille afghane, retrouvé 18 ans après la première photo de Steve McCurry (Crédit Image : Steve McCurry)

Journaliste culture depuis 1956. Musique, cinéma et un peu de photographie.