En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Quand le métro au quotidien s'anime en gifs

Un artiste lyonnais souligne les petits détails du quotidien dans le métro à travers une série de gifs hypnotisants.

Le métro est un terrain de jeu rêvé pour les artistes. François Sola est l'un d'eux. Depuis 2010, il explore les entrailles de la ville de Lyon armé de son appareil photo. Après son projet Gone Underground, pour lequel il s'est inspiré du travail de Janol Apin (qui dans les années 90 a mis en scène avec humour 120 stations du métro parisien) pour en faire une déclinaison dans le métro lyonnais, il est tombé amoureux du concept de cinemagraph.

Contacté par Konbini, il raconte :

Le résultat raconte une autre histoire, plus intrigante qu'une simple photo. Ce mélange entre le figé et l'animé perturbe nos sens, cela donne un caractère à la foi effrayant et fascinant ! L'être animé se retrouve pourvu d'une forme de toute puissance, comme s'il avait le pouvoir de figer ce qui l'entoure et de continuer sa vie en faisant fi de son environnement.

C'est ainsi qu'il a eu l'idée de son nouveau projet Metrologif. Toujours en prenant le métro comme source d'inspiration, François Sola souligne dans sa série de gifs en noir et blanc les petits détails du quotidiens de façon amusante et hypnotique.

Le travail dans la réalisation du projet Metrologif est d'abord de l'observation. Il a fallu partir à la quête d'éléments cycliques au sein du métro, qu'ils soient d'ordre mécanique ou générés par les usagers. Après Gone Underground, c'est un moyen de valoriser une nouvelle fois le réseau de métro lyonnais que j'empreinte tous les jours, de permettre aux autres usagers de le découvrir et l'apprécier autrement, et de donner à cette représentation ultime du quotidien qu'est le métro, un côté plus poétique.

J'aime bien rigoler à mes propres blagues. Tout ce qui est félin et ciné par ailleurs.