Le street artist Okuda redonne des couleurs à Hong Kong

L'artiste madrilène vient de peindre la façade d'un immeuble de Hong Kong, insufflant ainsi des couleurs dans la grisaille urbaine.

Nous avions déjà été subjugués par les œuvres claires, joyeuses et colorées que le street artist Okuda avait laissées derrière lui au Maroc ou en Espagne. Aujourd’hui, c’est dans le cadre du HKWalls Street Art Festival, à Hong Kong, que l'artiste espagnol est venu poser ses couleurs sur un immeuble de 12 étages jusque là bien terne.

Utilisant à nouveau un motif d’animal, comme il l'avait fait sur une église abandonnée au Maroc, Okuda prouve à travers ce projet monumental que les couleurs audacieuses et kaléidoscopiques représentent l’antidote parfait à la grisaille de la ville.

bye bye Hong Kong..hello Bangkok *Rainbow Thief* @hkwalls Sam Sui Po. Hong Kong #jodorowsky +++ #okudasanmiguel

A photo posted by OKUDA SAN MIGUEL (@okudart) on

Jouxtant une grande tour jaune, cet ours en trois dimensions, motif également connu sous le nom de Rainbow Thief ("le voleur d'ar-en-ciel"), revigore ce quartier à l’urbanisation galopante et offre une nouvelle identité à une zone plutôt impersonnelle.

Différents projets d'Okuda avaient déjà retenu notre attention, comme des églises abandonnées transformées par des peintures murales et ses travaux sur les skateparks. L'artiste nous prouve à présent qu'il a le don pour redonner à la ville un peu de couleurs.

Pour en savoir plus sur les œuvres d'Okuda, vous pouvez visiter son site et le suivre sur Instagram.


thx @ckay.che for the amazing pic yesterday... almost finished @hkwalls Hong Kong +++

A photo posted by OKUDA SAN MIGUEL (@okudart) on


#repost @streetartnews in my first day of working in @hkwalls Hong Kong +++

A photo posted by OKUDA SAN MIGUEL (@okudart) on


starting the end...my new building in @hkwalls Hong Kong +++

A photo posted by OKUDA SAN MIGUEL (@okudart) on

Traduit de l'anglais par Dario

À lire -> À Liverpool, un skatepark phosphorescent pour rider la nuit