En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La Métamorphose, le nouveau conte tropical d’Hermès

Dans sa course à l’élégance décalée, Hermès révèle cette année un thème aux consonances mystiques : la métamorphose. Si le mot se veut auréolé de magie et de mystère, il fait aussi écho à la transformation de la matière par la main des artisans.

La Métamorphose - nouveau conte tropical d’Hermès

(Capture d'écran YouTube)

Réalisé par le studio Vallée Duhamel, le clip "Métamorphose" interprète sous un angle acidulé la valse des créations 2014. Victoria Marenzi, directrice artistique de la communication, évoque une "compatibilité des sensibilités artistiques" entre le studio canadien et l’ADN de l’artisan sellier. Outre l’excellence, la fusion des deux s’est scellée selon elle sur "un sens du détail, une mise en lumière voluptueuse et une légèreté ambiante".

Ode à l’exotisme suave, la vidéo dévoile un enchainement oxygénant mâtiné d’une rythmique vitaminée. 45 secondes fleurant bon les tropiques, l’appel à la chaleur estivale et l’exode à Bali !

La Métamorphose - nouveau conte tropical d’Hermès2

(Capture d'écran YouTube)

Son déroulement se présente comme une adaptation visuelle des kyrielles, jeu de mots dont le principe est de reprendre la première syllabe du mot précédent. Répétant avec grâce ce basculement infini, les objets s’enchaînent en empruntant tour à tour une caractéristique de ton, de texture ou de couleur du dernier en piste.

Bercés dans un système d’analogies habiles, les quartiers d’orange se changent en bracelets, les lacets d’une chaussure révèlent un flamand rose longiligne, et une feuille de bananier se convertit en portefeuille. Les métamorphoses des accessoires s’opèrent dans une harmonie bigarrée et se concluent inévitablement par un sourire.

Hermès - La Métamorphose

Véritable phoenix créatif, Hermès démontre une fois de plus son monopole sur le terrain du raffinement ludique.