teamLab, l’exposition qui entend briser les barrières entre œuvres et visiteurs

Le collectif japonais teamLab, qui pour la première fois s’installe à Paris, présente une expérience virtuelle et interactive qui entend bien redéfinir notre rapport à l’art.

Un aperçu de l’exposition "teamLab : Au-delà̀ des limites" 2018. (© teamLab)

C’est une invitation à l’évasion et à la modernité que nous propose aujourd’hui teamLab. Du 15 mai au 9 septembre 2018, ce collectif d’art numérique japonais, qui se compose entre autres d’artistes, d’ingénieurs, d’animateurs 3D et d’architectes, s’installe à la Grande Halle de la Villette de Paris pour offrir "teamLab : Au-delà des limites". Une exposition immersive de 2000 m2, faisant partie intégrante du programme Japonismes 2018 et dont l’objectif est d’offrir une alternative aux expositions traditionnelles.

Ici en effet, pas de tableaux à proprement parler, pas de cadres et autres légendes explicatives, pas de flèches indiquant le sens de la visite. Plongé dans le noir, le spectateur est invité à s’aventurer comme bon lui semble au cœur d’un monde enchanté et poétique, sur les murs où se dressent de tout leur long des œuvres virtuelles qui se meuvent et se transforment au gré de leurs envies.

"Ces œuvres sont libres d’aller et venir", nous décrit Toshi, l’un des membres fondateurs de teamLab. Le but de notre travail, c’est d’effacer les frontières entre les hommes et les œuvres, mais également entre les hommes et la nature, qui fait partie intégrante de notre culture et de nos traditions bouddhistes."

Interagir avec une nature fantasmée

Ces œuvres visuelles, dont les mouvements sont accompagnés d’autant de bruits, se lisent en effet comme un hommage à la nature, thématique chère aux artistes japonais depuis toujours. Elles prennent tour à tour la forme d’oiseaux virevoltants, de fleurs colorées ou de papillons lumineux qui changent et se régénèrent sans cesse.

Et tandis que les enfants sont invités à dessiner des créatures féeriques qui, une fois scannées, s’en vont peupler la "forêt" de l’exposition, les adultes, qui semblent quant à eux retomber en enfance, s’asseyent sur un sol transformé en un infini champ de tournesols géants. Devant eux se dresse une fascinante cascade d’une hauteur de 11 mètres, dont l’eau qui en découle réagit sous leurs pas.

Cette exposition, hypnotique, paraît donc vivante. Les différents "tableaux" qui la composent évoluent en fonction des déplacements des visiteurs, qui deviennent ainsi les acteurs de leur propre expérience. Les fleurs s’ouvrent et se dispersent à leur contact, ils interagissent avec le flux de l’eau, avec le vol des oiseaux… Quelque part, sans que nous nous en rendions compte, teamLab change ainsi notre rapport à l’art. Le collectif, qui se place à la frontière entre l’art et la technologie, a réussi son pari.

La cascade interactive de "teamLab : Au-delà̀ des limites" 2018. (© teamLab)

L’exposition "teamLab : Au-delà des limites" s’inscrit dans le cadre du programme Japonismes 2018. À découvrir du 15 mai au 9 septembre 2018 à la Grande Halle de la Villette de Paris. Plus d’infos sur le site dédié.

À lire -> 5 expos parisiennes à découvrir avant l’été

Journaliste indépendante basée à Paris. Musique, mode et tatouage, principalement.