En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Exploration photo au cœur de centres commerciaux abandonnés

Si Seph Lawless a un nom de chasseur de primes, il en a aussi l'oeil affuté. Photographe, ce jeune américain s'est introduit dans deux malls, ces immenses centres commerciaux des États-Unis qui feraient passer votre Carrefour de banlieue pour un épicier du coin. Lawless n'a pas choisi n'importe lesquels : il a porté son dévolu sur Rolling Acres et Randall Park Mall. Jadis, près de 5000 employés travaillaient dans chacun de ces deux monstres de la (sur)consommation.

Aujourd'hui, c'est fini. Le premier, construit en 1975, a fermé définitivement ses portes le 31 octobre 2008. Le second, ouvert en 1976, a sifflé la fin de la partie en 2009. Tous deux situés en Ohio (l'Etat d'origine du photographe), ces temples à Saint Dollar ont dû fermer faute d'argent.

C'est exactement ce qu'a voulu représenter le photographe dans sa série qui porte ironiquement le même nom que le jour des soldes le plus débridé du pays d'Oncle Sam, le Black Friday :

Mon but était de présenter l'Amérique sous un nouveau jour. Un jour plus vulnérable. Je pense qu'un mall abandonné est symbolique du déclin des Etats-Unis et donne une juste indication de ce qui se produit lorsque des villes comme Cleveland [en Ohio, ndlr] souffrent d'un véritable exode à cause de la perte des emplois du secteur de l'industrie. Cleveland a perdu près de la moitié de sa population depuis que ces malls ont ouvert au milieu des années 70.

Une série photo en forme d'épitaphe de la puissance américaine, à mettre aux côtés des nombreuses autres projets, dont celui de Romain Meffre et Yves Marchand, deux journalistes français qui ont témoigné de la chute dramatique de Detroit, ou les montages Urbex d'une ancienne école de la cité du Michigan.

Les photos de Black Friday ont été compilées dans un livre du même nom.

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2014/04/10/article-2601695-1CFF9E4100000578-634_964x640.jpg

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédit Image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

abandoned_shoppingcenter_05

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

(Crédits image : Seph Lawless)

Affreux vilain metalhead incurable, aussi rédac' chef du webzine Hear Me Lucifer.