En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Entrez dans l’univers chimérique et coloré des tatouages de Martyna Popiel

Les œuvres de cette artiste polonaise ne sont semblables à aucune autre…

 

Partageant son temps entre Katowice, en Pologne, et Dundee, en Écosse, Martyna Popiel est une tatoueuse, artiste et illustratrice dont l’univers onirique est teinté de surréalisme.

D’une certaine façon, son travail s’inspire d’une autre artiste polonaise contemporaine, Aleksandra Waliszewska, connue pour son film The Capsule. Martyna Popiel admet qu’elle a beaucoup en commun avec Aleksandra Waliszewska : "Elle adule ses chats et peint des portraits surréalistes et anxiogènes, impossibles à oublier. Il n’y a qu’elle !"

Comme Aleksandra Waliszewska, Martyna Popiel est avant tout une artiste peintre, fascinée par le corps humain, qui a décidé de laisser sa marque sur ceux qui aiment son travail. Son art est très spontané et elle laisse libre court à son imagination. Elle explique :

"Je fais de simples illustrations que je pourrais vendre sur des toiles, et j’essaye de les transférer sur la peau. Je n’ai pas de direction d’un point de vue artistique, si c’était le cas, je remettrai souvent en cause ce que je viens de dessiner."

Les dessins psychédéliques de Martyna Popiel lui viennent instinctivement en fonction de son humeur et de ses émotions, dans l’instant présent. Son esthétique presque abstraite évoque à la fois l’enfance, la fantaisie et la pop culture. En tant que tatoueuse, Martyna Popiel opte pour une approche assez simple : "C’est juste moi, l’encre, et la peau." Pour elle, se faire tatouer est une expérience très forte émotionnellement, qui est souvent motivée par notre subconscient. Elle explique à Konbini :

"Le fait que les gens me choisissent moi plutôt qu’un ou une autre artiste en dit long sur leur mentalité. Je pense que c’est la même chose quand les gens achètent une toile pour décorer leur maison. La différence est qu’ils décident de montrer l’art sur leur corps."

Vous pouvez suivre Martyna Popiel sur Instagram et découvrir une partie de son travail ci-dessous :

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Writer for tattoo and art related medias, as well as author of crime novels. I live in Paris.