En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

A la découverte du plus vieux terrain de basket au monde

Le plus vieux terrain de basket-ball au monde date de 1893 et il se trouve à Paris ! Nous sommes allés y faire un tour avant l'ouverture ce week-end au public pour les Journées du Patrimoine.

(Crédit Image : Anaïs Chatellier)

(Crédit Image : Anaïs Chatellier)

Lorsqu'on arrive au 14, rue Trévise, perdu au milieu du 9ème entre Grands Boulevard et Cadet, on imagine mal que l'énorme bâtisse renferme derrière ses murs le plus vieux terrain de basket au monde encore intact. Passé le grand porche et l'accueil du théâtre de l'UCJG (Union chrétienne de jeunes gens, version française des YMCA), une porte qui ne paye pas de mine indique seulement "Gymnase". En poussant cette porte, la salle encore plongée dans le noir absolu commence à s'éclairer petit à petit, au gré des néons vacillants, dévoilant ainsi ce terrain mythique construit en 1893. Alors que nous sommes au "premier étage", là où se déroulent les échauffements, on aperçoit alors le terrain en contrebas.

"Tout est d'origine", commence fièrement Sylvie Wolff, ange gardien des lieux encore en bon état malgré les tâches d'humidité mêlées aux toiles d'araignées, pour un cachet tout à fait vintage. "Nous avons juste changé il y a une vingtaine d'années les paniers de basket car ils étaient trop usés. On doit aussi régulièrement changer les filets et surtout faire réparer le parquet au style point de Hongrie, qui claque souvent des dents". Posé à même une couche de sable, comme il était coutume de faire, le sol est alors plus souple, permettant d'amortir le choc des joueurs, explique-t-elle. Mais quelque chose attire beaucoup plus vite l’œil : deux poteaux sont implantés en plein milieu du terrain. "C'est le style de Gustave Eiffel de l'époque", justifie-t-elle.

(Crédit Image : Anaïs Chatellier)

(Crédit Image : Anaïs Chatellier)

En effet, tout le bâtiment, qui abrite également un théâtre, un foyer pour jeunes, des bureaux et jadis une piscine et un bowling, est l’œuvre de l'architecte Bénard, discipline du célèbre créateur de la Dame de Fer. Ces deux poteaux soutiennent alors toute la bâtisse. Ils rendent le jeu sur le terrain de basket différent, le but étant d'éviter de se les prendre en pleine action. Un obstacle de taille mais qui donne tout son charme à la pièce.

Si le terrain n'est plus vraiment adapté au sport tel qu'on le pratique aujourd'hui, les dimension et l'absence du marquage sur le terrain n'étant plus conformes, les étudiants du foyer de l'UCJG se réunissent pour une petite partie amicale tous les samedis. Lieux d'exception qui intrigue et impressionne, il est également prêté à des associations du quartier pour des représentations, des réunions ou des spectacles en tous genres. "Tout le monde trouve son compte dans ce lieu, et c'est ça qui est formidable", poursuit Sylvie Wolff.

IMG_1288

Le basket-ball créé par les YMCA

On connaît tous le fameux tube disco des Village People, "YMCA", sorti en 1978. Mais en essayant de reproduire tant bien que mal les initiales de la Young Men's Christian Association avec les bras, savions-nous tous réellement de quoi il s'agissait ? Remettons les choses à plat.

Lorsque nous criions à tue-tête "way m cy hey", nous faisions en fait référence à une association d'inspiration protestante, dont le but était d'aider les jeunes hommes venus des campagnes à étudier dans les grandes villes d’Europe et des États-Unis. Si la chanson a toujours été associée à la communauté gay, c'est bien parce que le groupe a voulu parler de ces jeunes hommes réunis dans ces maisons collectives, où l'homosexualité était apparemment loin d'être une exception.

Les YMCA ont été fondées à Londres en 1844 et s'apparentaient alors à un groupe de prière. Aujourd'hui présentes dans quelques 119 pays, les YMCA sont devenus œcuméniques et ont un fonctionnement généralement laïc. Leur credo ? Le triptyque culture, esprit et sport. "Dans les YMCA on considère que l'intellect n'est pas la seule chose importante", détaille Sylvie Wolff, "il faut à la fois une éthique, une formation, et aussi prendre soin de son corps."

On comprend mieux pourquoi le basket a été inventé par James Naismith, directeur des activités physiques au collège de Springfield au sein du YMCA du Massachusetts. Celui-ci cherchait une manière d'occuper ses élèves en période hivernale, lorsque le baseball et le football étaient impraticables à l'extérieur. Il a eu l'idée de placer deux paniers en haut d'agrès, à l'extrémité de la pièce, et de défier ses élèves de lancer un ballon dedans. C'était en 1891, les prémices du basketball étaient nées.

IMG_1269

Culture, esprit et sport

C'est donc d'abord à travers les YMCA que le basket s'est répandu, grâce à un réseau développé dans le monde entier. Si le terrain rue de Trévise est désormais le plus vieux terrain de basket au monde clos et encore sur pied, c'est parce que les précédents ont été détruits, comme celui de San Francisco, parti en flammes en même temps que le QG californien de l'association.

En France, la création de L'UCJG est l'initiative d'Henry Dunant, fondateur de la Croix-Rouge, comme le raconte Sylvie Wolff :

Il voulait fédérer les groupes de jeunes protestants en France. Pour recevoir les filles en ville il y avait les couvents, mais pour accueillir les jeunes hommes il n'y avait rien. Ils ont alors voulu ouvrir quelque chose à Paris.

Un jour, on a eu des dons d'un milliardaire américain appelé James Stokes, qui a envoyé de l'argent pour remercier la jeunesse française d'être venue aider l'Amérique avec La Fayette. Les banquiers protestants français ont mis la deuxième partie de l'argent pour construire cette maison. Et on a pu alors créer ce nouveau bâtiment.

C'est ainsi que, dans ces lieux insolites, le tout premier match de basket en Europe a eu lieu en 1893. Et si Tony Parker n'est encore jamais venu visiter les lieux, Sylvie annonce qu'elle l'accueillerait avec grand plaisir dans ce lieu dont "les gens disent qu'il a une âme".

IMG_1284

IMG_1295

IMG_1300

IMG_1291

IMG_1286

IMG_1278

IMG_1277

IMG_1260

IMG_1294

IMG_1293

(Crédit image : Anaïs Chatellier)

Si vous souhaitez visiter le plus vieux terrain de basket, l'entrée est gratuite dans le cadre des journées du patrimoine les 20 et 21 septembre.