Une oeuvre de Banksy vendue aux enchères pour 1 million de dollars

L'oeuvre de Banksy "Slave Labor" dérobée en février dernier s'est vendu hier soir à Londres pour 1,1 million de dollars. 

banksy

Des faubourgs de Londres, jusqu'à un site d'enchère dédié à l'art contemporain, pour finalement être vendu pour plus d'un million de dollar au cours d'une vente aux enchères privées à Londres. Tel est le destin de l'oeuvre de Banksy "Slave Labor" dont la disparition avait provoqué remous et émois dans le monde de l'art.

Le graffiti, réalisé grâce à une superposition de pochoirs, représente un jeune garçon s’essayant à l’utilisation d’une machine à coudre. Outre la dénonciation (probable) du travail des enfants dans des “sweat shop”, l’oeuvre réalisée en mai dernier avait été également perçue comme un clin d’oeil moqueur et subversif en pleine préparation des Jeux Olympiques de Londres. Une création controversée mais aussi iconique qui s’est vue arrachée du mur où elle s’exposait pour ensuite réapparaître sur un site américain de ventes aux enchères.

Après le vol du Banksy

D'un vol à une vente

Évalué initialement à 500.000 $, l'oeuvre du street-artist britannique  s'est finalement vendue pour plus d'un million de dollar dans une ambiance des plus huppées. Comme le rapporte Bloomberg puis le site d'informations The Verge : 

[Les personnes présent] buvaient du champagne Taittinger et écoutaient de la house alors qu'ils admiraient l'oeuvre nouvellement encadrée, le tout sous la surveillance de membres de la sécurité.

Une trajectoire qui met encore une fois sur la table la question épineuse de la "monétisation" et la protection des oeuvres faites dans la rue.

Culture urbaine et Musique actuelle.