En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

20 000 lieux sur la Terre : le site naturel insolite des Demoiselles coiffées

Notre chère planète regorge d'endroits extraordinaires et atypiques. Notre série 20 000 lieux sur la Terre vous propose d’en découvrir quelques-uns.

demoiselles-coiffees

Splendeur de la nature

La salle de bal des Demoiselles Coiffées se situe à Théus, dans les Hautes-Alpes, un tout petit village très pittoresque de moins de 200 habitants, perché sur les hauteurs du lac de Serre-Ponçon. Ces immenses sculptures minérales, en haut desquelles se trouvent des rochers plus ou moins gros, se sont formées grâce à l'érosion.

Une formation insolite

Également surnommées "cheminées de fée", les Demoiselles Coiffées sont apparues il y a plusieurs millions d'années. Si elles se sont formées dans les Hautes-Alpes, c’est parce que les circonstances géologiques de cette région sont particulièrement favorables à leur genèse.

Pour comprendre leur naissance, il faut s'intéresser au travail de l'érosion. À l'époque, les glaciers ont poussé des masses de débris rocheux et d'érosion fluvio-glaciaire, formant des moraines (ce qui donne aux Demoiselles Coiffées leur taille en "u"). Spécialiste en la matière, le géologue Pierre Thomas, également professeur à l'École normale supérieure de Lyon, nous détaille ce processus :

"Quand l'érosion met à nu un de ces gros blocs, les eaux de ruissellement les contournent, et érodent les éléments plus fins situés autour. Le bloc finit par se retrouver perché sur une sorte de piédestal. Si les eaux de ruissellement continuent à contourner le piédestal, il va grandir relativement par abaissement de la surface environnante, et va devenir une véritable colonne, ou cheminée de fée."

#LesDemoisellesCoiffées de #Théus; Carnet de Bal #Geology #Provence #omdem10mkii #m43 #nofilters

Une publication partagée par Ronald de Jong (@raboron) le 18 Juil. 2016 à 12h38 PDT

Les colonnes principales des Demoiselles Coiffées sont constituées de roches friables, tandis que leur chapeau s'apparente à une couche de protection plus résistante à l'érosion. C'est également le poids de ce sommet qui renforce la résistance de la colonne toute entière. Mais hélas, ces splendeurs de la nature ne sont pas aussi robustes qu'elles n'y paraissent…

En voie de disparition

Du fait de leur composition extrêmement fragile, les Demoiselles Coiffées sont vouées à disparaître. Le géologue Pierre Thomas nous l'a confirmé :

"La colonne est 'friable' et s'érode un peu à chaque grosse pluie. Elle devient donc de plus en plus grande et de plus en plus fine. Un jour ou l'autre, pendant un gros orage par exemple, le bloc du haut finira par tomber. Et c'est dangereux si on se trouve au pied. Une fois le 'chapeau' tombé, la cheminée va s'éroder en quelques années ou dizaines d'années."

Ailleurs dans le monde

D'autres sites, similaires aux Demoiselles Coiffées des Hautes-Alpes, existent ailleurs en France mais aussi dans le monde. On en trouve en Italie, en Espagne, mais aussi en Arizona ou en Thaïlande ! Assez spectaculaires, elles ont des formes plus ou moins imposantes selon les lieux. Contrairement à celles des Hautes-Alpes, qui ont une origine fluvio-glaciaire (c'est-à-dire formée par des glaciers ou des cours d'eau), les cheminées de fée de la région de Cappadoce en Turquie (plus communément surnommées "Fairy chimneys") sont d'origine volcanique.

Capadoccian landscape with @mariadassdworld #capadoccia #türkiye #fairychimneys

Une publication partagée par Terence Fernandez (@terryfern71) le 6 Avril 2017 à 17h16 PDT

#turkey #cappadocia #fairychimneys #pretty #beautiful #bestplace #fantasy

Une publication partagée par @nadio3o le 1 Avril 2017 à 8h05 PDT

Journaliste à plein temps, DJ à ses heures perdues, fondatrice de Disco & Tacos. N'aime ni l'air chaud du métro, ni les fruits de mer.