YouTube se lance à son tour dans le streaming musical

Google lancera le 22 mai prochain aux États-Unis une plateforme de streaming musical sur YouTube qui remplacera Google Play Music.

Google veut lancer sur YouTube une plateforme de streaming musical payante capable de concurrencer Apple Music, Spotify et Amazon Music. YouTube Music Premium sera donc disponible aux États-Unis, en Corée du Sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Mexique le 22 mai prochain et coûtera 9,99 dollars par mois.

(© YouTube Music Premium)

Si le lancement se déroule bien, 14 pays supplémentaires (on ne sait pas encore lesquels) devraient rapidement avoir accès à cette plateforme. Le but pour Google étant de remplacer leur plateforme déjà existante Google Play Music par YouTube Music Premium. Aucune date n’a pour l’heure été communiquée mais Google Play Music disparaîtra donc définitivement, et ceux qui y étaient abonnés pourront basculer gratuitement sur le nouveau service YouTube.

Et si YouTube se lance dans le streaming musical, la plateforme rachetée par Google compte également se développer sur le stream de vidéos exclusives. Son service de streaming de vidéos payant et sans publicité déjà existant, YouTube Red, sera prochainement renommé YouTube Premium. Il donnera accès au service de streaming vidéos ET à la plateforme musicale. Ceux qui étaient déjà abonnés à YouTube Red continueront à payer 9,99 dollars par mois et les nouveaux arrivants devront s’acquitter d’un abonnement mensuel de 11,99 dollars.

(© Apple Music)

Pour boucler la boucle, T. Jay Fowler, le directeur de la musique chez YouTube assure au magazine Pitchfork que "YouTube Music est une expérience musicale profondément personnalisée". Selon lui, l’assistant Google pourra mettre à jour plusieurs fois dans la journée l’écran d’accueil de l’application avec des recommandations en fonction de l’heure de la journée, de la météo, et même de votre géolocalisation.

En lisant toutes ces annonces de lancement d’applications payantes, une question persiste : la version gratuite de YouTube sera-t-elle, à terme, délaissée par les artistes ?