En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Wonder Woman sera interdit au Liban à cause de la nationalité israélienne de Gal Gadot

Ce n’est pas la première fois qu’un film lié à l’État d’Israël est interdit au pays du Cèdre.

wonder-woman-feature

Tout va bien chez la Warner, à quelques jours de la sortie en salles de son nouveau mastodonte, Wonder Woman. Alors que les critiques n’avaient pas été tendres avec ses deux dernières adaptations de comics DC, elles sont cette fois quasiment unanimes sur la réussite du blockbuster. L’excitation est donc à son comble et les fans trépignent d’impatience.

Malheureusement, tout le monde ne pourra le voir au cinéma. Le magazine américain Entertainment Weekly nous apprend que le film a été interdit de diffusion au Liban par le ministre de l’Intérieur mercredi 31 mai, avant l’avant-première prévue le même jour, qui a été annulée.

En cause ? La nationalité israélienne de l’actrice principale, Gal Gadot. En effet, les deux pays sont en guerre, et le Liban applique depuis des dizaines d’années une loi de boycott des produits israéliens et défend à ses citoyens de se rendre en Israël ou de faire des affaires avec des ressortissants de l’État hébreux.

Le Point précise par ailleurs que l’actrice a plusieurs fois pris la parole pour défendre et soutenir les actions militaires israéliennes dans la bande de Gaza, ce qui pourrait logiquement avoir eu un impact sur la décision du Liban.

Ce n’est pas la première fois qu’un film est ainsi banni du territoire libanais. Ce fut notamment le cas en 2013 pour le film L’Attentat, réalisé par le cinéaste libanais Ziad Doueri, mais tourné en Israël. En revanche, les précédents films de l’ancienne miss Israël, comme Fast & Furious 5 et 6 ou encore Batman v Superman, avaient été diffusés au Liban sans problème.

À lire -> Aux États-Unis, des séances de Wonder Woman interdites aux hommes font polémique