Aux États-Unis, les ventes de vinyles ont encore augmenté en 2017

À la fois rétro et tendance, le disque vinyle est de nouveau au sommet de sa gloire outre-Atlantique. Ses ventes ont encore grimpé par rapport à l’année précédente, et cela fait douze ans que ça dure.

La Famille Tenenbaum. (© Touchstone Pictures)

Aux lendemains des fêtes de fin d’année, sans doute faites-vous partie de ceux qui ont trouvé un vinyle sous le sapin de Noël. Support musical de référence jusqu’à la fin des années 1980, le disque vinyle était tombé en désuétude avec la démocratisation du CD (un objet qui se meurt aujourd’hui lui aussi, plombé par la vente numérique et le streaming). Sauf que dans l’ère musicale 2.0, une tendance un poil anachronique se confirme depuis plusieurs années : le vinyle revient en force chez les mélomanes. À tel point que, aux États-Unis, ses ventes ont atteint un nouveau pic en 2017.

En effet, dans son traditionnel rapport de fin d’année consacré au sujet, l’institut Nielsen a relevé une excellente tendance concernant les disques vinyles au pays de l’Oncle Sam. Une renaissance même puisque les 33-tours représentent cette année 14 % des ventes d’albums physiques totales (soit 14,32 millions d’exemplaires). À titre de comparaison, l’année précédente, ce chiffre était évalué à 11 %. À l’échelle globale (physique + streaming), le disque vinyle représente 8,4 % des ventes totales de musique en 2016 contre 6,5 % en 2016. Une hausse qui par ailleurs se confirme depuis douze années consécutives. Le streaming ? Même pas peur.

Les Beatles en tête

Entre les sorties exclusives sur ce support, les projets vendus à la fois en CD et en vinyles et les rééditions de nombreux classiques, on comprend pourquoi l’objet a repris ces dernières années du poil de la bête. Toujours selon ce rapport, on apprend que 67 % des ventes totales de vinyles demeurent des projets rock.

De son côté Billboard a quant à lui répertorié les meilleures ventes de l’année. C’est ainsi que l’on retrouve en tête des charts vinyles chez nos amis américains deux rééditions d’albums incontournables des Beatles, dont le grandiose Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, à la première place du podium avec 72 000 copies écoulées. Entre Les Beatles, Prince, Amy Winehouse, Bob Marley et bien sûr Michael Jackson, voici la preuve ultime que la musique rend éternel. Allez, faites chauffer votre platine et c’est reparti pour un tour !

Le classement Billboard des meilleures ventes de vinyles aux États-Unis

#1. The Beatles – Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band (72 000 exemplaires)
#2. The Beatles – Abbey Road (66 000)
#3. Guardians of the Galaxy: Awesome Mix Vol. 1 Soundtrack (62 000)
#4. Ed Sheeran – Divide (62 000)
#5. Amy Winehouse – Back to Black (58 000)
#6. Prince – Purple Rain (58 000)
#7. Bob Marley and The Wailers – Legend: The Best Of… (49 000)
#8. Pink Floyd – The Dark Side of the Moon (54,000)
#9. Soundtrack – La La Land (49 000)
#10. Michael Jackson – Thriller (49 000)

Source : Nielsen Music, chiffres comptabilisés entre 30 décembre 2016 et le 28 décembre 2017.

La pochette du Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles.