En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Star Wars : Les Derniers Jedi dépasse le milliard de dollars au box-office

Le film de Rian Johnson se hisse ainsi sur le podium du box-office mondial de l’année 2017, à peine trois semaines après sa sortie.

Ouais, ça fait beaucoup, ouais. (© Disney)

Il n’y a pas si longtemps, dans une galaxie pas très lointaine, le mastodonte Disney trustait déjà le box-office mondial de l’année, notamment avec son adaptation en live action de La Belle et la Bête, l’un des plus populaires de ses dessins animés, qui engrangea 1,26 milliard de dollars de recettes. Sans surprise, le dernier Star Wars estampillé Disney a réussi à s’incruster dans le classement des films les plus rentables de 2017, qui s’est clos le 1er janvier. En moins de trois semaines, c’est pour le moins une belle performance.

Après un départ fracassant, avec 220 millions de dollars récoltés le week-end de sa sortie (soit le deuxième meilleur week-end de l’histoire du box-office américain derrière Le Réveil de la Force et ses 248 millions de dollars), ce nouveau volet vient de passer le cap du milliard de dollars de recettes. S’il ne se hisse qu’à la troisième place du podium annuel, derrière La Belle et la Bête et Fast & Furious 8 (1,235 milliard de dollars), il réalise pour l’instant la 24e meilleure performance de tous les temps.

Il va sans dire que ce chiffre va encore gonfler, notamment grâce à la sortie chinoise prévue le 5 janvier prochain. Les scores des Derniers Jedi sur le reste du marché asiatique ayant été décevants, il est néanmoins peu probable que le film fasse mieux que Le Réveil de la Force, qui avait atteint les 2 milliards de dollars, et c’est logique.

Tout de même moins bien que son grand frère

Le septième volet de la saga, réalisé par J.J. Abrams, signait le retour d’une franchise culte après de longues années d’absence et une prélogie contestée. Autant dire que le film était attendu au tournant. Les Derniers Jedi était pour sa part le troisième film de l’univers Star Wars à sortir en moins de deux ans. Forcément, l’impatience n’était pas tout à fait la même.

Cela se ressent sur le box-office américain : si le film est premier (devant la Belle et la Bête) avec 533 millions de dollars, derrière ce score tout à fait respectable se cache une donnée intéressante. Entre le premier et le second week-end d’exploitation, on observe une chute de 67,5 % du nombre d’entrées. Ce phénomène, bien que normal, est ici très élevé. Pour vous donner une idée, c’est un peu plus que le très mauvais Suicide Squad qui avait vu ses ventes décliner de 67,4 %. Cette donnée était de 58,7 % pour Rogue One et de 39,8 % seulement pour le Réveil de la Force.

Il est presque certain que Les Derniers Jedi ne fera pas aussi bien que son grand frère. Mais au fond, qu’importe. Le succès est toujours là, le public se déplace toujours et la saga Star Wars a de longues années devant elle. Le film de Rian Johnson permet d’ailleurs à Disney de signer un bel exploit : six films des dix films qui ont dominé cette année le box-office mondial ont été produits par le studio aux grandes oreilles (La Belle et la Bête en 1re position, Star Wars : Les Derniers Jedi en 3e, Spider-Man : Homecoming en 5e, Les Gardiens de la Galaxie : volume II en 7e, Thor : Ragnarok en 8e et Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar en 10e).

On attend donc de voir comment va s’en sortir le spin-off sur les origines de Han Solo, le prochain long-métrage de l’univers Star Wars. Pour la première fois depuis trois ans, celui-ci ne sortira pas à Noël mais bien le 23 mai prochain.

À lire -> C’est prouvé : l’histoire de Star Wars se serait déroulée il y a 4,7 milliards d’années grand max