SoundCloud a baissé de moitié la qualité sonore de ses morceaux

Mauvaise nouvelle pour les adeptes de SoundCloud : la plateforme gratuite de partage de musique a baissé de moitié la qualité audio des sons uploadés.

(© SoundCloud)

À l’heure où la concurrence sur le marché du streaming fait rage entre Spotify, Apple Music ou encore Tidal, la force de SoundCloud est de proposer une plateforme de partage de musiques et de podcasts gratuite pour tous les artistes, sans distinction aucune depuis son lancement en 2007. Le but est de permettre à n’importe qui de toucher une audience plus large. Néanmoins, selon le site américain Pigeons & Planes, la qualité audio de SoundCloud a été réduite de moitié ces derniers temps. Aïe…

Pour jouir d’une qualité optimale lors d’une écoute en streaming, il faut que le fichier audio dispose d’un bitrate (taux d’échantillonnage fixe) de 320 kilooctets par seconde (kbps). Or, contrairement aux autres plateformes de streaming qui remplissent globalement ce critère, la firme au nuage proposait jusqu’alors des sons à 128 kbps.

Sans nuire vraiment au plaisir d’écoute, c’était déjà peu. Mais désormais, il faudra se contenter de titres avec un bitrate de 64 kbps. Un phénomène qui concernerait également les utilisateurs du service dans sa version premium, SoundCloud Go.

Des chevaliers du Net à notre secours

"Passer à 64 kbps peut considérablement réduire la qualité audio et peut même entraîner des effets sonores étranges", explique l’un de ces utilisateurs mécontents sur Twitter. Dans une volonté de tirer cette affaire au clair, ce dernier s’est employé à créer un plugin destiné à rétablir la valeur initiale du débit.

SoundCloud a rapidement eu vent de la situation et n’a pas tardé à se défendre en contactant par mail Pigeons & Planes, à l’origine de l’information :

"Ces rapports sont inexacts, SoundCloud n’a pas modifié son approche de la qualité audio. Nous utilisons le codec Opus (entre autres) depuis 2016 et nous testons régulièrement différentes combinaisons d’encodage et de streaming pour offrir aux auditeurs une meilleure qualité possible.

En outre, nous stockons tout le contenu des créateurs au niveau de qualité initialement téléchargé afin que nous puissions continuellement nous adapter aux progrès de l’encodage et de la lecture."

Reste donc à voir si ce fameux changement aura des effets négatifs discernables à l’oreille. Quoi qu’il en soit, cette baisse de qualité intervient seulement quelques mois après que la plateforme a été menacée de faillite, jusqu’à ce qu’un certain Chance The Rapper, figure de la musique indépendante, sauve le navire du naufrage.

Espérons que ce nouvel orage n’entraîne pas le service vers une fin déjà évitée de justesse.