Sony veut rendre Venom moins violent pour qu’il puisse rejoindre l’univers Marvel de Disney

Et donc en faire un film qui ne soit plus R-Rated — soit interdit aux moins de 18 ans.

(© Sony)

Rares sont les films de super-héros "R-Rated", soit interdit aux moins de 18 ans, notamment à cause de scènes violentes ou de nu, à l’image de Deadpool ou encore Logan. À voir la bande-annonce du très attendu Venom centré sur l’un des adversaires les plus emblématiques de Spider-Man, il était clair que cette nouvelle production se rangeait dans cette catégorie.

C’était sans compter sur les ambitions de Sony Pictures qui est à la manœuvre et qui a pour intention de faire de son nouveau bébé une vraie franchise. Selon Variety, le studio de production souhaite donc faire passer le film de "R-Rated" à "PG 13" – notre équivalent de déconseillé au moins de 12 ans.

L’idée, c’est de pouvoir faire se rencontrer le très "kids-friendly" Spider-Man incarné par Tom Holland (et produit par les studios Disney-Marvel) avec l’affreux Venom joué par Tom Hardy. Ou encore pourquoi pas, d’inviter le personnage d’Eddie Brock, aka Venom, dans un futur Avengers.

De nombreux fans pourraient toutefois se sentir trahis par ce revirement. Le personnage de Venom, apparu dans les années 1980 dans les comics, est très violent sur le papier. Et les premiers trailers laissaient penser que le film se déroulerait dans une ambiance résolument noire et horrifique. Comment garder Venom en l’état avec cette nouvelle prérogative ?

Cette annonce ne doit toutefois pas être une surprise pour le réalisateur Ruben Fleischer (Bienvenue à Zombieland). L’un des producteurs, Avi Arad, avait déclaré en juillet dernier : "Les enfants aiment Venom. C’est quelque chose qui leur parle, cette sensibilité d’antihéros," comme le rappelle Écran Large.

À quelques semaines de la sortie du film, prévu sur nos écrans pour le 10 octobre prochain, c’est ce qu’on appelle un revirement.