Contrairement aux idées reçues, seuls 10 % des plus gros succès de 2017 ont été tournés en Californie

Non, Hollywood n’a plus la même splendeur qu’il y a quelques années.

© Pixabay.

Fut un temps où Hollywood était le temple sacré du septième art, où se tournaient toutes les grosses productions. Ne soyons pas naïfs, cela fait un bout de temps que ce n’est plus le cas. Coûts de production, besoin d’espaces plus vastes et autres raisons… cela fait quelques années que les tournages ont déserté Tinseltown. Au point que désormais, seuls 10 des 100 plus gros succès au box-office américain ont été tournés en Californie.

The Hollywood Reporter cite une étude dévoilée par FilmL.A. qui recense les dépenses liées au cinéma en 2017. Le rapport est long et passionnant et aborde la question de la post-production autant que celle de la musique. On ne peut que vous conseiller d’y jeter un œil.

On y apprend ainsi que les films sortis l’an passé outre-Atlantique, dont le budget varie entre 4,5 millions et plus de 300 millions, ont coûté un total de 7,55 milliards de dollars. La moitié de cette somme seulement a été dépensée aux États-Unis — soit le plus mauvais score depuis que FilmL.A. a démarré ses études sur ce marché, en 2013.

Canada et Géorgie up, Hollywood down

S’ils ne sont plus à Hollywood, où sont donc tournés ces films ? Sur la cuvée 2017, vingt longs-métrages ont été tournés au Canada (un record) et quinze en Angleterre. Les quelques autres ont été tournés un peu partout dans le reste du monde, dont trois en France. Mais il en reste un paquet tourné au pays de l’Oncle Sam. En l’occurrence, quinze projets ont été réalisés en Géorgie, six à New York et un paquet d’autres dans plus de douze États.

En réalité, cela n’est pas très surprenant. Les aficionados savent par exemple que certains des plus gros films de l’histoire ont été tournés au Studio Pinewood (les James Bond, Alien, mais surtout les 9 Star Wars), et dont certains très récemment comme le deuxième Kingsman, le dernier Transformers ou encore Les Derniers Jedi. Mais surtout, cela fait un bout de temps que quasiment tous les films Marvel sont tournés dans les studios de Géorgie.

Parmi les 10 films tournés en Californie et sortis en 2017 donc, on retrouve quatre films d’animation, et six films en live-action, dont The House, Home Again, Lady Bird ou encore The Disaster Artist — des films dont le budget n’est pas énorme en réalité.

Pourquoi ? Il semblerait que les impôts soient bien plus élevés en Californie qu’en Géorgie. Ce n’est pas pour rien que cela fait plusieurs années, au moins trois, qu’aucun film à plus de 100 millions de dollars n’a été tourné dans l’État de Los Angeles.

Cette tendance devrait peut-être un peu évoluer dans les mois à venir, puisque Bumblebee, Once Upon a Time in Hollywood ou encore Captain Marvel, pour ne citer qu’eux, ont été tournés en Californie. Puis, il ne faut pas oublier les nouveaux acteurs importants du milieu, Netflix et Amazon, qui vont produire en grande quantité des longs-métrages.

Atlanta is the new Hollywood ? L’avenir nous le dira.

Journaliste cinéma/musique/jeux vidéo. Expert en Alien et Marvel, entre autres.