En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le scénario du film OSS 117 3 bientôt dévoilé

On va enfin savoir à quelle sauce Hubert Bonisseur de La Bath va nous manger : l’écriture du mystérieux scénario est bientôt terminée…

OSS 117 : Le Caire, nid d’espions (© Gaumont)

Jean-François Halin, le scénariste des deux premiers OSS 177, a confirmé au magazine Première que le scénario du troisième volet de la franchise était sur le point d’être bouclé. Après que Jean Dujardin a confirmé le retour de l’agent Hubert Bonisseur de La Bath, cette heureuse nouvelle vient donc concrétiser un projet très attendu.

Depuis OSS 177 : Le Caire, nid d’espions en 2006 et OSS 117 : Rio ne répond plus trois ans plus tard, les Français trépignaient dans l’attente d’un troisième chapitre qui n’arrivait pas, malgré les rumeurs que laissaient courir Michel Hazanavicius, le réalisateur, et Jean Dujardin, la tête d’affiche de la franchise comique.

En revanche, l’article de Première laisse vaguement entendre que le retour de Michel Hazanavicius derrière la caméra n’est pas encore gagné. Alors que le cinéaste avait été invité à présenter La Garçonnière de Billy Wilder au Forum des Images à Paris, il a été interrogé (timing oblige) sur ses futurs projets et notamment OSS 117 3. Plutôt évasif, il aurait répondu : "Ça devrait se faire. Moi je fais un autre film, mais ça devrait se faire."

Après réflexion, on a du mal à croire que le film puisse se faire sans son créateur. Il suffit d’ailleurs de repenser aux conditions que Jean Dujardin avait envisagées, à l’époque, pour reprendre le rôle :

"C’est un truc que j’entends, et j’adorerais. Je vous avoue : vous me dites 'OSS 3', je vous dis : demain ! […] Ça ne dépend pas que de moi, ça dépend de Michel Hazanavicius aussi. Je ne conçois pas faire le 3 sans lui, comme lui j’espère sans moi, donc voilà. Allez lui demander parce que ce n’est pas à moi de le dire."

On croise les doigts ; l’alchimie du duo est trop belle pour s’arrêter là.