On a testé MK2 VR, la première salle de réalité virtuelle parisienne

Vendredi 9 décembre, le MK2 Bibliothèque a ouvert un espace dédié à la réalité virtuelle en s'associant au Perchoir. Un espace ludique et collectif.

( © Benoit Florençon )

( © Benoit Florençon )

Vendredi 9 décembre à la pointe du MK2 Bibliothèque, situé dans le 13e arrondissement de Paris, une salle révolutionnaire a ouvert ses portes au public. Un espace de divertissement entièrement dédié à la réalité virtuelle, est désormais implanté en plein cœur de Paris pour vous immerger dans un autre monde à l’aide des dernières technologies.

Cette prouesse technologique informatisée, écourtée sous les initiales "VR", permet à l'utilisateur de vivre physiquement dans un environnement artificiel grâce à des capteurs qui détectent les mouvements du joueur.

Un spot futuriste

Une salle de 150 mètres carrés. Un espace cubique ouvert sur l’extérieur. Des casiers transparents pour ranger ses affaires. Un sol éclatant où aucun fil ne traîne. Extrêmement lumineux, l’espace en bois et en acier a été pensé dans une logique très moderne, qui s’attache à lier l’utile à l’agréable.

Avec une capacité d'accueil de 15 personnes, l’écart entre les différentes places réservées à chaque activité est suffisamment important pour que chaque joueur profite de son expérience à fond, sans bousculer son voisin ou lui donner un coup de coude.

Des sensations fortes

Vous pouvez grimper sur une falaise pour admirer la vue, vous amuser à battre un record de vitesse, vous glisser dans un rameur et vous laisser porter à la découvertes d’îles paradisiaques ou vous perdre dans une décor plus froid. Vous pouvez aussi combattre des drones, vous transformer en aigle et survoler les monuments emblématiques de Paris, vous tester à Star Wars ou Assassin’s Creed, des jeux que la salle a dégotés avant tout le monde. 

( © Benoit Florençon - SOMNIACS-Birdly® )

( © Benoit Florençon/Somniacs-Birdly)

Mais l’expérience la plus kiffante de la salle est sans hésiter Birdly. Mieux qu’un simulateur de vol, cette machine vous permet de vous transformer en oiseau. Allongé dessus, sur le ventre avec un casque sur les yeux et les bras écartés, vous pourrez battre des ailes et surplomber les rues de New York, frôler King Kong en haut de l'Empire State Building ou voir de la neige à perte de vue en vous baladant au-dessus des Alpes. Le résultat est spectaculaire, volontairement réaliste avec une légère brise en plus-value que l’on reçoit dans le visage. Vertigineux.

( © King-Kong de Ernest B. Schoedsack, Merian C. Cooper - RKO )

King Kong d'Ernest B. Schoedsack et Merian C. Cooper. (© RKO )

Une expérience à vivre à plusieurs

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est avant tout une expérience collective. Avoir un casque dernier cri accroché sur sa tête et les mains scotchées aux manettes ne signifie pas que le joueur est prisonnier d’une bulle.

Certes, il est connecté à un autre monde. Un monde virtuel, hyperréaliste, dans lequel il est facile de se perdre tant le regard est sollicité de part et d’autre.

Et c’est assez amusant, pour les observateurs de voir la personne active se débrouiller dans ce monde, qui nous est retransmis via un écran. Vous pouvez la regarder escalader une falaiseAvec Climb ou la voir s’adonner à un numéro d’équilibriste, dans le ciel de Manhattan, à 300 mètres du sol, dans The Walk.

Il existe même des espaces multijoueurs, notamment avec l’expérience full body immersive sur rameur dans le jeu Holofit, où vous pourrez, à deux, faire une course ou simplement brûler des calories.

N’hésitez donc surtout pas à venir en bande : en famille, entre amis ou entres collègues, cet espace de jeux est l’occasion de décompresser, s'amuser, dépasser ses limites et réaliser ses rêves. 

( © Benoit Florençon )

( © Benoit Florençon )

Espace MK2 VR au cinéma MK2 Bibliothèque, 28-162 avenue de France, Paris 13e.
Tarifs : 12 euros pour 20 minutes, 20 euros pour 40 minutes.
Ouvert du mercredi au vendredi de 18 à 23 heures, le samedi à partir de 14 heures et le dimanche de 14 à 20 heures. Le lieu reste ouvert les jours fériés et tous les jours pendant les vacances scolaires. 

Journaliste cinéma. Experte en Timothée Chalamet, Quentin Tarantino et Martin Scorsese.