En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Qui est Mette Towley, la danseuse star du dernier clip de N.E.R.D ?

À 26 ans, elle fait partie de la formation The Baes, se positionne comme la protégée de Pharrell Williams mais surtout, elle danse comme personne. Zoom sur Mette Towley, le phénomène du clip "Lemon".

De "Lemon", le dernier clip de N.E.R.D, on retient deux choses. Tout d’abord, qu’il s’agit d’un retour fracassant pour le groupe qui n’avait pas sorti d’album depuis Nothing, en 2010. Deuxièmement, que la jeune femme qui monopolise l’écran par ses pas de danse hypnotiques mérite tout bonnement qu’on s’attarde un peu sur elle. C’est ce que Pharrell Williams et Rihanna, les deux stars du morceau, ont fait en lui laissant la vedette le temps de trois minutes.

Trois minutes d’explosion visuelle orchestrées par le chorégraphe JaQuel Knight dont l’ambition était de "faire danser les gens". Mission accomplie. De la scène d’introduction durant laquelle Rihanna lui rase les cheveux jusqu’à son périple endiablé dans un magasin éclairé de néons, on ne peut être qu’obnubilé par la présence de la danseuse, à la fois pantin possédé et maîtresse de son corps, dont les impulsions libèrent une énergie contagieuse. Mais qui est-elle ?

La protégée de Pharrell

Son nom est Mette Towley. Elle n’a que 26 ans et pourtant son histoire avec Pharrell (et N.E.R.D) n’est pas récente puisque cela fait déjà trois ans qu’elle a intégré The Baes, le groupe de danseuses qui accompagne le musicien en tournée depuis la sortie de son deuxième album solo Girl. La formation se compose de huit femmes : Ai, Brya, Christina, Mette, Munchie, Nita, Rhea, et Aye. Ensemble, elles entourent le producteur sur scène, galvanisant et enrobant ses performances de leur énergie.

Rapidement remarquées, elles sont courtisées par les marques. Adidas en a fait ses égéries, et même ses stylistes le temps d’une collaboration avec leur ange gardien Pharrell Williams sur Dear Baes Pack, une ligne de vêtements féminins. Malgré les qualités de chacune, Mette fait cependant vite la différence. Dans Meet The Baes, un reportage qui leur est dédié, le producteur la décrit d’ailleurs comme spéciale.

“Mette est la plus terrifiante à mon sens car elle se balade avec une force psychique. Elle est connectée, beaucoup de personnes sont déconnectées."

Une certaine vision de la danse

Diplômée en danse de l’université du Minnesota, si on a peu d’informations sur elle, on sait que Mette met un point d’honneur à considérer la danse de manière globale, aussi bien comme pratique artistique que comme source de savoir théorique. Elle tente ainsi de lutter contre les préjugés qui opèrent souvent lorsqu’il s’agit des activités sportives réduites simplement à leur dimension physique.

Dans le même reportage, elle explique : "En tant que danseuse, j’imagine que les gens pensent que tout ce tu fais c’est compter jusqu’a huit, et que ton savoir est seulement contenu dans ton corps et pas tellement dans ton esprit."

"Quand je suis allée à l’école de danse, j’ai eu l’opportunité d’apprendre la théorie de la danse. J’ai eu l’opportunité d’étudier les textes et la littérature classique qui ont réellement ouvert mon esprit au symbolisme de ce que ça signifie pour moi d’être sur scène."

Une performance inoubliable au ComplexCon

C’est d’ailleurs sur scène qu’elle brille le plus. Ceux qui ont eu la chance de se rendre au concert de N.E.R.D au ComplexCon de Long Beach ont retenu sa prestation fiévreuse mais surtout sincère. Car l’adage "à la scène comme à la ville" s’applique parfaitement pour la danseuse qui affirme rester elle-même quand elle accompagne Pharrell dans les plus grandes salles du monde.

"Être sur scène, c’est passer du bon temps. Oui nous sommes des femmes avec une sexualité, des femmes intelligentes, des femmes dotées de dons, mais tout ce que vous voyez représente ce que nous sommes, il n’y a aucune séparation."

Ainsi, quand Mette se fait raser la tête par Rihanna au début du clip, c’est la même philosophie du "rester soi-même" qui s’applique. Elle explique au magazine The Fader "J’étais assise sur le sol et elle était en train de raser ma tête - j’ai l’air un peu mal à l’aise. Je pense que cela vient d’un sentiment authentique. Je me disais 'je suis prête à être transformée à travers cette performance'. Après, quand j’ai regardé dans le miroir, je me suis dit 'Wow, c’est comme si l’intérieur de mon corps et mes sentiments se reflètent sur mon corps, visible à l’extérieur'."

À l’heure actuelle, Mette Towley se prépare à sillonner le monde avec N.E.R.D, forte d’une notoriété qui ne cesse de grandir au fil des jours et des performances. On garde un œil sur elle et on vous conseille de faire de même.

À lire -> No_One Ever Really Dies, le cinquième album de N.E.R.D, est une réussite