En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le producteur de Get Out bosse sur un film d’horreur avec des héroïnes lesbiennes et noires

Le film d'horreur social risque bien de s’imposer dans nos salles de cinéma prochainement.

© Blumhouse Productions

© Blumhouse Productions

Get Out de Jordan Peele a réussi son pari : mélangeant le genre de l'horreur et l’expérience d’être noir aux États-Unis, le film a connu un succès public et critique impressionnant. Jason Blum, l’un des producteurs, vient de s'allier à la scénariste Dee Rees dans le but de produire un nouveau thriller social. Cette fois-ci, il serait question d'un couple de lesbiennes noires emménageant à la campagne, dans un coin majoritairement habité par des blancs.

Dee Rees a déjà réalisé plusieurs films mettant en scène des lesbiennes afro-américaines, comme le film Pariah, primé à Sundance, qui évoquait le rejet familial subi par une jeune homosexuelle noire, ou Bessie, un biopic sur Bessie Smith, la chanteuse de blues des années 1920, nominé aux Golden Globes. Quant à Jason Blum, il est le fondateur de Blumhouse Productions, le studio derrière Get Out, qui, rappelons-le, est le second film d’horreur le plus rentable de l’histoire des États-Unis.

Dee Rees a présenté son projet à Jason Blum après avoir participé à une table ronde à Sundance :

"Imagine un couple de lesbiennes noires comme moi et ma femme. Quand on s’est installées, on s’est pris la tête toutes les deux sur de toutes petites choses : 'Qu’est-ce que ce truc fait là ? Est-ce que tu l’as déplacé ?'"

C’est à peu près tout ce que l’on en sait, mais ça paraît déjà trépidant. Blumhouse Productions est connu pour ces films d’horreurs à petit budget ultrarentables, comme Insidious ou la saga des Paranormal Activity.

Traduit de l’anglais

À lire -> Vidéo : la fin alternative de Get Out est vraiment déprimante

Find me where pop-culture meets tech, with a dash of film.